Undercurrent – Tetsuya Toyoda

Tetsuya Toyoda - Undercurrent - Kana

Undercurrent, ce qui est sous-marin, sous entendu, sous-jacent. Quel titre !

Kanae est une jeune fille, gérante de bains publics, c’est ce qu’elle a toujours voulu faire, succéder ainsi à l’entreprise familiale. Mais depuis deux mois, son mari a disparu, et toute seule, c’est plus difficile. Finalement, elle décide de réouvrir les bains, le syndicat lui envoyant quelqu’un pour l’aider, Hori.

Kanae ne comprend pas la disparition de son mari, elle n’a aucune nouvelle, elle s’interroge, elle rêvasse, elle se souvient de son passé, d’elle jeune fille … Sur les recommandations d’une amie, elle demande à un détective privé d’intervenir, mais Yamazaki ne donne pas l’impression d’être très efficace, et pourtant …

J’ai retrouvé dans ce volume le charme découvert avec Goggles, mais en version manga roman, au lieu des nouvelles. Kanae est tout en intériorité, féminine mais timide, jeune et pourtant, devant déjà faire face à des difficultés compliquées.

J’ai beaucoup aimé les relations humaines entre les différents protagonistes, le caractère très différent et très caractéristique de chacun, ce qui fait leurs différences et spécificités, leur mystère. Le personnage du détective, qui semble un peu à la ramasse, est aussi très attachant.

En plus, ce thème des « évaporés », ce concept des disparitions volontaires typiquement japonaises, découvert dans le roman Les évaporés justement, est fascinant, et là, avec Tetsuya Toyoda, la fascination est double.

Et puis, derrière une apparence légèreté, ce manga recèle une profondeur inattendu, mais que le titre laissait quand même entrevoir. Un magnifique moment de lecture.

A très bientôt pour ma dernière découverte de Toyoda, après Goggles et Undercurrent, Coffee time.

Tetsuda TOYODA, Undercurrent
Traduit et adapté du japonais par Thibaud Desbief
Parution : 2008, Kana, 302 p.
Original : 2005, Undercurrent
A partir de 14 ans

__________________________________
(Dernière mise à jour : 26/11/2014

2 réflexions sur « Undercurrent – Tetsuya Toyoda »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *