Non merci pour ce moment – Valérie Trierweiler

Valérie Trierweiler - Merci pour ce moment - Arènes Micmelo ne le lira pas.

Il n’est pas question de faire de la politique, ni de critiquer ou d’encenser notre gouvernement, ni de parler du contenu objectif de Merci pour ce moment.

En effet, je ne lirai pas ce livre.

Mais d’autres l’ont fait et le feront à ma place.

Est-ce que c’est un bon livre, franchement, je n’en sais rien, resterai sur des a priori négatifs et laisserai les autres lecteurs intéressés donner le leur.

C’est d’ailleurs avec plaisir que je rassemblerai ici leurs liens.

Mais ce qu’on en entend et lit à travers la presse, c’est qu’il s’agit de laver son linge sale en public, de se « venger » et de nuire, et qu’il s’agit d’un « brulot ». C’est le genre de comportement que je ne comprends pas du tout, qui me dépasse totalement et qui me fait ressentir un grand sentiment de honte, peut-être à tort, mais c’est ainsi.

L’avantage de ce roman :

Si, ce roman a un avantage ! C’est qu’il a fait germer une idée dans mon esprit.

Pourquoi, au lieu de publier un billet sur un livre que j’ai lu, je ne publierai pas parfois un article sur un livre lu par les autres blogueurs uniquement, simplement avec leurs avis et leurs liens ?

Pas seulement sur ce genre de livre, mais sur des livres très bien aussi, simplement parce qu’il n’est pas possible de tout lire, mais que j’aime bien quand même connaître l’avis des autres lecteurs.

Les 2 avis de lecteurs (presse) glanés à ce jour :

– l’avis des Inrocks
– l’avis de L’express/Lire

Je rajouterai ici les liens des blogueurs, si j’en vois ou en reçois.

Présentation par les éditions Les Arènes (ou lien site) :

Un jour, un amour violent a incendié ma vie. Il avait quatre enfants. J’en avais trois. Nous avons décidé de vivre ensemble.
Mais la politique est une passion dévorante. Parti de très loin, François Hollande a été élu Président de la République. J’ai été aspirée dans son sillage. Le pouvoir est une épreuve pour celui qui l’exerce, mais aussi pour les siens. À l’Élysée, je me sentais souvent illégitime. La petite fille de la ZUP en première dame : il y avait quelque chose qui clochait.
J’ai appris l’infidélité du Président par la presse, comme chacun. Les photos ont fait le tour du monde alors que j’étais à l’hôpital, sous tranquillisants. Et l’homme que j’aimais a rompu avec moi par un communiqué de dix-huit mots qu’il a dicté lui-même à l’AFP, comme s’il traitait une affaire d’État.

Valérie TRIERWEILER, Merci pour ce moment
Parution : 4 septembre 2014 – Les arènes (320 p.)

___________________________________
(Dernière mise à jour : 06/09/2014)

9 réflexions sur « Non merci pour ce moment – Valérie Trierweiler »

  1. Bien joué ! je suis très surprise d’à quel point il se vend… En fait je ne pensais pas que ça marcherait si bien (tu vois je suis bien naïve) car autour de moi personne ne compte le lire. C’est vraiment nul d’avoir sorti ça maintenant, je comprends que les libraires fassent la gueule. On n’a plus parlé que de ça pendant plusieurs jours dans les médias, quel dommage d’entacher la rentrée avec ce genre de texte… Les extraits que j’ai lus dans la presse m’ont mise très mal à l’aise : j’avais l’impression de ressentir la honte qu’aurait l’auteur dans dix ans quand elle repenserait à tout ça. Ca ressemble à une mauvaise idée prise sous l’effet de la rage. Bref, très peu pour moi et ce n’est pas mon avis que tu auras à ajouter dans ton billet.

    • j’ai ressenti la même chose que toi Coralie! Mais par contre, plusieurs mois après « les faits » ce n’est plus tellement « sous le coup de la colère » Mais elle a du être « bien conseillées » par ceux qui ont senti le fillon…

    • Oui, moi aussi, je suis surprise qu’il se vende autant, et ça me désespère faut dire .. j’ai lu qu’en raison des ruptures de stock, il a même été mis aux enchères …

      Je suis comme vous, j’ai un sentiment de honte immense et aussi d’humiliation. On dit que l’amour rend aveugle, la haine aussi visiblement …

  2. Tu me mets un peu mal à l’aise , là… Je m’explique : tout ce qui est sur papier n’est pas un livre . Encore moins une œuvre littéraire , bien sûr . Or ton Micmelo n’est il pas littéraire ? Que vas tu faire dans cette galère ? Certains hommes ou femmes de la sphère publique ont vraiment une plume ET quelque chose à raconter ( je pense par exemple à Ingrid Betancourt, que je continue à trouver …ambigüe mais dont le bouquin m’avait scotchée)
    Mais là…dès les premières « bonnes feuilles » une polémique nauséabonde…qu’espère tu sortir de  » valable » de ce lamentable déballage ?
    Je t’écris  » à chaud  » chère Laure , très spontanément …je ne doute pas que tu recueilles pas mal d’avis…mais pour moi la présence de ce …livre sur un blog me chiffonne !
    Mais après ça , chacun fait fait fait, c’qu’il lui plait plait plait …
    Avec toute mon amitié
    Mior

    • Coucou Mior,
      1/déjà, je n’espère rien d’autre que faire un GROS clin d’oeil à une très chère amie
      2/ chacun lit ce qu’il veut, et a l’avis qu’il veut, et c’est justement ce que j’aime et ce qui m’intéresse sur les blogs
      3/ Je ne connais personne qui a lu et qui a un avis objectif sur la qualité littéraire de ce récit, même si j’ai d’emblée les plus grosses réserves, et
      4/ Je ne dis rien d’autre dans ce billet que je ne lirai pas ce livre … t’emballe pas 🙂
      Bizz Mior

      • Je ne m’emballe pas , je dis juste que proclamer « je ne le lirai pas mais je relaierai les autres » c’est se cacher derrière son petit doigt ; et je dis comme Galéa sur FB que cela …dépare (jene lancerai pas déshonore pour ne pas envenimer les choses:) ton blog « di qualita » jusque là
        Bonnes lectures…
        Mior

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *