Une vie de racontars, livre 2 – Jorn Riel

Jorn Riel - Une vie de racontars, livre 2 - Gaïa

On retrouve avec ce livre 2 d’Une vie de racontars, les historiettes neigeuses, étranges et « Groenlandesques » qui font le régal des amateurs de fables, de contes et de légèreté.

Dans la lignée du livre 1, il s’agit toujours des racontars venus du froid (certains sont venus du chaud d’ailleurs), qui sont la marque de fabrique de Jorn Riel et qui, avec les quelques illustrations joliment choisies qui ornent certaines pages, font de ce livre une gourmandise toute particulière que l’on apprécie avec un délice avoué.

A recommander en particulier pour les prochaines vacances dans le grand Nord, « de l’art de conduire les chiens de traîneau » ou, si ces sont des vacances plutôt dans le Sud, « Dignité », pour s’adapter aux usages et coutumes locales sans mauvaise surprise. On ne sait jamais, personne n’étant à l’abri d’une grossesse inattendue, les recommandations de « Line up » sont à garder en tête, et la période s’y prêtant, « les bottes en caoutchouc » est une nouvelle craquante pour trouver quelques idées de cadeaux pour Noël.

La magie opère toujours, mais avouons-le, ce deuxième livre n’a pas rencontré le même enthousiasme que le premier. Il ne contient pas des racontars qui emportent toujours le lecteur dans le même lointain, et le même enthousiasme que le livre 1, sur le même rythme endiablé. Pourquoi exactement alors que le livre 1 était un véritable coup de coeur ? Peut-être en raison de la répétition, qui lasse un peu ? Peut-être aussi parce que certaines historiettes ne possèdent pas ce rythme et ce fabuleux qui étaient présents à chaque page du livre 1 ?

Quoiqu’il en soit, cela reste avec un grand plaisir qu’on rencontre l’ours siffleur ou « Pedersen, le héros polaire », et que l’on vit à travers ces petites fables une partie du monde fantastique de Jorn Riel. A recommander en particulier pour les lectures hivernales devant le feu de cheminée.

Les premières lignes d’Une vie de racontars, Livre 2 :

Imaqa était fils de Mazanti, frère de Josva et donc oncle d’Ugge. Et puisque j’étais plus ou moins fiancé à une des soeurs de Ugge, Imaqa et moi étions presque parents.
Alors que Josva s’était fait baptiser déjà dans les années trente, Imaqa s’en était fermement tenu à son ancien mode de vie et aux croyances héritées de ses aïeux.

La présentation du roman Une vie de racontars, Livre 2, par l’éditeur Gaïa :
Une vie de racontars, Livre 2 par Gaïa

Jorn RIEL, Une vie de racontars – Livre 2
Traduit du danois par Andréas Saint Bonnet
Illustré par Hervé Tanquerelle
Parution : Septembre 2013 – Gaïa
Original : 1991, Flere skroner fra et rejseliv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>