Un homme dangereux – Emilie Frèche

Emilie Frèche - Un homme dangereux - Stock

La narratrice – qui s’appelle Emilie Frèche – a 32 ans, vit heureuse avec son mari Adam depuis quinze ans, mais et ils ne font plus l’amour depuis sept. Un homme dangereux est l’histoire de sa rencontre avec Benoît Parent, une rencontre qui n’est pas, malgré ce qu’elle croit, une rencontre amoureuse.

« Cette solitude physique était d’une telle violence qu’aujourd’hui encore je garde en mémoire le sentiment que j’avais, quotidien, d’avoir raté ma vie, de mourir à petit feu ». Pour combattre cette solitude physique, elle va d’abord rencontrer Benjamin, qui sera son amant pendant trois ans, avant de croiser cet homme de 60 ans, qui va la séduire, jouer avec elle, l’obnubiler, puis la faire souffrir, sans qu’elle ne puisse s’expliquer cette attraction fatale et néfaste.

Car c’est grâce au pouvoir des mots surtout que Benoît la secoue, la bouscule et la met en danger. Ce qui donne à ce livre une forte tension narrative, c’est que ce danger n’est justement pas visible immédiatement, mais s’installe petit à petit, comme le désir de l’autre. Malgré le fait que tout en Benoît va rapidement respirer la manipulation, le contraire de la sécurité et même la méchanceté, rien à faire, elle est attirée comme un aimant par cet homme obscur, elle est totalement dominée par lui, et se met à agir de manière déraisonnable, mettant en péril toute sa vie et son mariage.

Comme s’il s’agissait d’une histoire réelle, Emilie Frèche réussit très bien à montrer la manipulation à laquelle son personnage homonyme n’arrive pas à se défaire, la mise en place de cette dépendance amoureuse, comme une dépendance à la drogue, qui prend toute la place, l’entraine dans des actes déraisonnables, au détriment de tout ce qui faisait son quotidien. Utilisant des éléments de sa vie personnelle, Emilie Frèche réussit à créer une tension et à faire vivre le côté malsain de cette relation de manière très forte. C’est d’ailleurs tellement bien décrit, dans les détails des mots, des ressentis, des actes, qu’il est difficile de se dire qu’il ne s’agit pas d’un récit, mais simplement d’un roman.

Première lecture d’Emilie Frèche, très belle découverte, et ce ne sera pas la dernière.

L’avis enthousiaste de Virginie.

Les premières lignes d’Un homme dangereux :
(ou lire un extrait plus long)

Nous n’avons pas échappé aux statistiques, comme quatre-vingts pour cent des couples, après quinze ans de vie commune et deux enfants, Adam et moi ne couchions plus jamais ensemble. Mais j’aimais encore mon mari.

La présentation des éditions Stock :
(ou lien direct site Stock)

« – Maintenant que tu as vraiment quitté ton mari, on va pouvoir parler. Je veux que tu deviennes ma femme. Je t’aime, je veux vivre avec toi, mais avant, il faut que tu laisses tes enfants.
– Pardon ?
– Je suis sérieux. Il faut que tu les laisses à leur père, je te dis ça pour leur bien. Elles seront très heureuses avec lui ; ils partiront vivre en Israël, ce sera beaucoup plus simple, et tu iras leur rendre visite pour les vacances.
– T’es complètement malade.
– Tu sais bien que non, puisque c’est comme ça que ça va se terminer pour les juifs de France. Sept mille juifs sont partis rien que cette année, c’est moi qui l’invente ? Bientôt, il n’y aura plus de juifs en France. Plus un seul juif. Tu te rends compte, un peu ? Le grand rêve de Vichy réalisé par des Merah, des Nemmouche, des Kouachi. Que des petits enfants de bicots qu’on a fait venir du bled pour assembler des boulons, et qui feront mieux que les idéologues du Troisième Reich, sans même avoir besoin de vous mettre dans des trains. Tout ça simplement en jouant avec votre peur. Quelle intelligence ! Quelle économie, surtout. La France nettoyée pour pas un rond. »

Challenge RL 2015Emilie FRÈCHE
Un homme dangereux
Stock, Août 2015, 288 pages

18 réflexions au sujet de « Un homme dangereux – Emilie Frèche »

    • Le mélange réalité/expérience personnelle/fiction est tellement bien réalisé, qu’on a l’impression de lire un récit et je pense que les femmes en particulier seront très réceptives à ce livre, car il parle un peu de nous aussi et de nos faiblesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>