Trouble is my business, vol. 2, Taniguchi-Sekikawa

Taniguchi-Sekikawa - Trouble is my business - Vol.2 - Kana Micmélo aime beaucoup : 🙂 🙂

Nous allons retrouver notre détective de choc Fukamachi Jôtarô, le bras en écharpe et le visage constellé de pansements, « un grand détective qui laissera son nom dans l’histoire, voilà ce que je suis », nous rappelle-t-il.

Il est vrai qu’on en douterait. Son bureau est toujours chez son amie dentiste, et il ne semble pas beaucoup plus en veine que dans le volume précédent.

Les premières pages sont vraiment très drôles ; il a un côté maladroit et à côté de la plaque qui fait penser à Quentin Chapuis (alias Toshio Utsumi) de Cat’s Eyes. Dans ce deuxième volume, Jôtarô croise un ancien petit ami de son ex-femme, Sumiko, ce qui ne lui plaît pas beaucoup. Il va tenter de trouver la raison de sa présence à Tokyo. Un autre jour, il sera drogué et manipulé pour devenir le héros d’un snuff movie. Sa fille viendra le chercher au poste de police, et bien d’autres événements qui font de sa vie et de ce volume, un condensé de situations absurdes, décalées et toujours aussi drôles. On conserve quelques poursuites, bagarres, du sang qui gicle un peu, car n’oublions pas qu’il s’agit ici d’un mélange explosif d’humour et de roman noir, et que derrière ses airs désabusés et perdus, Jôtarô côtoie des personnes « très » dangeureuses.

Trouble is my business est un titre qui convient parfaitement à cette série en six volumes, tirée d’un recueil de nouvelles de Raymond Chandler, Les ennuis, c’est mon problème. Jôtarô Fukamachi est vraiment attachant en pseudo héros de seconde zone, fainéant, aimant boire bien sûr, travailler pas trop, et se reposer beaucoup. Un manga où l’on retrouve la collaboration de Taniguchi et Sekikawa, mais dans un style totalement différent, voire même opposé à celui de la série du manga littéraire Au temps de Botchan.

Taniguchi et Sekikawa ont vraiment beaucoup de talent, et le deuxième volume de Trouble is my business est sans conteste toujours aussi addictif et prenant.

Jirô TANIGUCHI/Natsuo SEKIKAWA, Trouble is my business, Vol. 2
Traduit et adapté du japonais par Ilia Nguyên
Parution : 2013 – Kana
Original : 1996, Jikenya Kagyo

Ce contenu a été publié dans BD par Laure. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *