Trois mille chevaux vapeur, Antonin Varenne – lu par Philippe Allard

Antonin Varenne - Trois mille chevaux vapeur - Audiolib

Quel roman d’aventure ! Bowman est un homme taciturne, qui doit vivre avec ses démons et les horreurs vécues en Birmanie au début des années 1850, lorsqu’il était dans la compagnie des Indes.

Il va ensuite rentrer à Londres et tenter d’oublier. Mais la mort d’un homme va le replonger dans son passé et l’obliger à mener une enquête qui va se transformer en véritable chasse à l’homme. Après Londres, ce sera New York, puis la traversée des Etats-Unis, et Bowman s’est promis de le retrouver quitte à devoir faire le tour du monde.

Il faut impérativement passer le début du roman, qui se passe en Birmanie, et qui contient des scènes assez dures et violentes. C’est le passage le moins bien réussi de l’ensemble avec une mise en place un peu laborieuse des différents personnages, mais ça vaut vraiment la peine d’être patient. Ensuite, on se laisse emporter sans plus du tout y penser.

Entre les bas-fonds de Londres, la traversée de l’Atlantique par bateau, la découverte de l’Amérique, la rencontre avec les indiens, guet-apens, saloons, pendaisons, chevaux bien sûr, et j’en passe, tous les ingrédients d’un superbe roman d’aventures du XIXe siècles sont en place.

Mais surtout, la lecture de Philippe Allard est absolument fabuleuse, et il parait impossible de pouvoir donner autant d’ampleur et d’intensité à un texte. Tous les personnages sont impeccablement incarnés, les dialogues sont magnifiques, les interprétations magistrales, les passages d’un dialogue à la narration sont toujours parfaitement calibrés. Philippe Allard arrive à jouer sur les tonalités et les intonations de manière perpétuellement parfaite, qu’on oublie qu’il est le seul lecteur. Sa voix grave et profonde réussit à rendre de manière poignante la douleur et la mélancolie du sergent Bowman, que je me suis mise à adorer et à ne plus vouloir quitter.

Cette lecture est une pure merveille, je n’aurais jamais lu ce livre sans le Prix Audiolib, que je remercie pour cette belle découverte.

Les avis de Bladelor, Saxaoul, Sophie, Sylire et Enna.

La présentation par Audiolib :
(ou lien direct site Audiolib avec un extrait sonore)

Le sergent Bowman appartient à cette race des héros crépusculaires qui traversent les livres de Conrad, Kipling, Stevenson. Ces soldats perdus qui ont plongé au coeur des ténèbres, massacré, connu l’enfer, couru le monde à la recherche d’une vengeance impossible, d’une improbable rédemption. De la jungle birmane aux bas-fonds de Londres, des rives de l’Irrawaddy à la conquête de l’Ouest, ce roman plein de bruit et de fureur nous mène sans répit au terme d’un voyage envoûtant, magnifique et sombre. Antonin Varenne, l’auteur de Fakirs, renoue avec la lignée disparue des grands écrivains d’aventures et d’action. Une réussite qui marquera. Philippe Allard prête son souffle à ce roman épique aux multiples péripéties.

PRIX AUDIOLIB 2015Trois mille chevaux vapeur
De : Antonin VARENNE
Lu par : Philippe ALLARD
Audiolib, 2014, 19h04
Albin Michel, avril 2014, 560 pages

Challenge XIXeChallenge petit bac 2015

18 réflexions au sujet de « Trois mille chevaux vapeur, Antonin Varenne – lu par Philippe Allard »

  1. Je suis totalement en phase avec toi (c’est souvent, d’ailleurs et quand j’écoute les bibliomaniacs, c’est ton avis que je retiens en priorité).

    • Je me souviens que tu n’avais pas trop aimé l’histoire, mais l’excellence en effet de la lecture a pris le pas sur tout le reste pour moi.

  2. Je partage entièrement ton avis : depuis le début difficile, la bonne surprise du roman passionnant et le lecteur merveilleux! Il sera dans mon top 3!

    • C’est clair ! Pour une bonne surprise, c’est une excellente surprise cette histoire ! J’ai envie d’écouter tous les livres lus par ce lecteur maintenant ;-) Sinon, pareil, il sera sans aucun doute dans mon top 3.

  3. A sa sortie, j’avais eu envie d’avoir envie de le lire, tant on en disait du bien et aussi parce que j’avais apprécié l’intelligence de l’auteur. Mais, le sujet ne me tente vraiment pas…

    • Delphine, je te comprends très bien, le sujet à la base ne m’intéressait pas vraiment … mais si tu veux l’écouter, n’hésite pas à me le dire, et je te l’envoie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>