Le paradis des animaux – David James Poissant

David James Poissant - Le paradis des animaux - Albin Michel(Avis de Valérie)

Jusqu’à présent, je n’avais jamais remarqué qu’un seul mot, par sa force, pouvait vous rendre brusquement et inexplicablement triste.

Vous le savez, je fuis les nouvelles. Allez donc comprendre pourquoi j’ai eu envie de lire celles-ci. Peut-être parce que l’auteur est jeune et que je voulais voir si sa plume était prometteuse avant la sortie de son roman et puis aussi parce que j’avais lu les critiques anglo-saxonnes qui étaient très enthousiastes.
Lire la suite

Au bord des fleuves qui vont – Antonio Lobo Antunes

António Lobo Antunes - Au bord des fleuves qui vont - Christian Bourgois(avis de Valérie)

Antonio Antunes, c’est ainsi que se nomme notre narrateur, est hospitalisé à Lisbonne ; un cancer grandit en lui. Sans doute sous l’influence des médicaments, mais aussi de la douleur, ses pensées voguent entre temps présent, celui de l’hôpital et ses souvenirs, dans une sorte de spirale lancinante qui le ramène sans cesse vers certaines personnes qu’il a croisées, comme cette femme blonde aperçue quand il était enfant et qui est toute sa vie restée son fantasme, tout nous en emmenant lentement vers d’autres, sans doute bien plus importantes pour lui et qui pourtant, n’arrivent que tardivement dans le roman, comme la mère de ses enfants.
Lire la suite

Nu intérieur – Belinda Cannone

Belinda Cannone - Nu intérieur - L'olivier (Avis de Valérie)

Notre narrateur vit en couple depuis dix ans quand il sent d’un seul coup le besoin de se sentir vibrer à nouveau ; comme il a tendance à mélanger le cœur et le sexe, on pourrait dire que c’est son cœur qu’il veut sentir vibrer mais pour moi, c’est plus tôt un autre organe, mais peu importe. Il se rend donc à son cours de danse avec le but avoué de séduire et d’être séduit. Et bien sûr, c’est ce qui se produit. S’ensuit donc une danse à trois, ou plutôt à deux + une.
Lire la suite

L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir – Rosa Montero

Rosa Montero - L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir - Métailié
(Avis de Valérie)

Lorsqu’on lui demande d’écrire une préface au journal que Marie Curie écrivît après la mort de Pierre, Rosa Montero accepte. Elle-même vient de perdre son mari, elle se retrouve donc dans les maux et les mots de cette femme qu’on disait sèche mais qui, dans son journal, se révèle être une femme amoureuse, avide de retrouver le contact du corps de son défunt mari. Lire la suite

Un été – Vincent Almendros

Vincent Almendros - Un été - Minuit
(Avis de Valérie)

C’est en août que notre narrateur est invité par son frère et sa compagne à passer quelques jours sur leur voilier avec Lone, la scandinave qui partage sa vie. Rendez-vous est pris pour se retrouver à Naples. Pour le narrateur, ces retrouvailles ne sont pas anodines, il va passer quelques jours en huis-clos avec Jeanne dont il fut amoureux et qui est désormais la compagne de son frère Jean.
Lire la suite

Les nuits de Reykjavik – Arnaldur Indridason

Arnaldur Indridason - Les nuits de Reykjavik - Métailié (Avis de Valérie)

Dans le dernier roman d’Arnaldur Indridason, nous retrouvons notre commissaire Erlendur au tout début de sa carrière. Il vient en effet d’entrer dans la police et doit s’occuper des problèmes de tapage nocturne ou des clochards qui survivent comme ils le peuvent. Lire la suite

Un parfum d’herbe coupée – Nicolas Delesalle

Nicolas Delesalle - Un parfum d'herbe coupée - Préludes (Avis de Valérie)

Ce roman est un peu déroutant parce qu’il ne ressemble pas du tout à un roman dans la forme. Ce n’est qu’après l’avoir lu que j’ai remarqué que les souvenirs qui sont évoqués sont ceux de Kolia, personnage d’un roman donc et non de Nicolas Delesalle, auteur. Mais les chapitres qui sont donc des extraits de vie ont tellement un goût de réel que je soupçonne l’auteur d’y avoir mis une bonne part de ses propres souvenirs. Lire la suite

Avec mon corps – Nikki Gemmel

Nikki Gemmell - Avec mon corps - Au Diable Vauvert (Avis de Valérie)

Ce n’est pas une punition, cette attente. C’est un plaisir. La douceur de l’impatience… et la douleur atroce qui en découle.

Le personnage de ce roman est mère de trois garçons. Elle a épousé un médecin, qu’elle aime mais sa vie sexuelle est un désert. Elle n’a pas eu de relation sexuelle avec son mari depuis la naissance du petit dernier et elle n’a pas d’amant. Le baiser de Mel, une mère d’élève un peu fantasque, à l’opposé de l’image de notre personnage principal, va réveiller en elle le souvenir d’un été, celui de son initiation sexuelle par Tol, écrivain en manque d’inspiration.
Lire la suite