La guerre n’a pas un visage de femme – Svetlana Alexievitch

svetlana-alexievitch-la-guerre-na-pas-un-visage-de-femme-jai-lu

Prix Nobel de littérature 2015, Svetlana Alexievitch regroupe dans La guerre n’a pas un visage de femme des témoignages directs et profondément sincères de femmes ayant combattu pendant la seconde guerre mondiale. C’est terriblement poignant.
Lire la suite

Victoria et les Staveney – Doris Lessing

Doris Lessing - Victoria et les Staveney - Flammarion

Victoria a 9 ans lorsqu’elle rencontre la famille Staveney, rencontre qui bouleversera sans qu’elle le sache son existence de petite fille noire. Orpheline d’un milieu social populaire, se sentant toujours de trop, elle arrêtera ses études et travaillera jeune pour acquérir son indépendance.
Lire la suite

Une enfance de rêve – Catherine Millet

Catherine Millet - Une enfance de rêve - J'ai Lu

Ne vous trompez pas, Une enfance de rêve n’est pas l’histoire romancée d’une enfance imaginée parfaite qui n’a rien à voir avec le réel. Le livre de Catherine Millet est au contraire un récit familial et personnel très intime et d’une jolie profondeur.
Lire la suite

La salle de bains du Titanic – Véronique Ovaldé

Véronique Ovaldé - La salle de bains du Titanic - J'ai Lu

La salle de bains du Titanic est un recueil de trois petites nouvelles, qui se répondent l’une l’autre, et qui mettent en scène Vienna, une jeune fille se rappelant de différents instants de sa vie, lorsqu’elle était plus jeune, pendant ses vacances à Camerone.
Lire la suite

Les Grand-mères – Doris Lessing

Lessing - Les Grand-mères - Flammarion

Les grand-mères, d’une soixantaine d’années, accompagnent leurs fils respectifs, Tom et Ian, et leurs deux petites-filles vers la terrasse du Baxter’s, ombragée de grands arbres, située au bord de la mer, à côté d’une barrière de corail australienne. Lire la suite

Pour l’amour du Chocolat – José Carlos Carmona

Carmona Pour l'amour du chocolat

Quand le hasard fait bien les choses ! Oui, j’ai choisi ce livre totalement par hasard, intriguée tant par le titre que par le fait que José Carlos Carmona était pour moi un parfait inconnu, et je n’ai pas été déçue.
Lire la suite