Secrets en chemin – Tomas Tranströmer

Tomas Tranströmer - Baltiques - Gallimard

Prix Nobel de littérature 2011 et décédé le 26 mars 2015, Tomas Tranströmer est un poète suédois très connu dans son pays et en Scandinavie, alors qu’il ne l’est quasiment pas en France.

En 1990, Tomas Tranströmer est victime d’un accident vasculaire cérébral qui le laisse aphasique et en partie paralysé. Sa production littéraire diminuera alors, mais il continuera néanmoins de créer et de publier d’autres poèmes – qui sont en général plus courts – grâce à l’aide de sa femme.

Pour en savoir plus, le site officiel de Tomas Tranströmer.

Quelques mots sur Secrets en chemin :

Le premier recueil de poèmes de Tomas Tranströmer, qui parait en 1954, s’intitule 17 poèmes. Secrets en chemin (qui est aussi le titre d’un poème) est également celui de son deuxième recueil, qui paraît en 1958. Baltiques est le titre sous lequel sont regroupés les oeuvres complètes de Tranströmer de 1954 à 2004.

Les poèmes que j’ai lus possèdent une tonalité originale. Ils ne sont pas tous lyriques, n’encensent pas spécialement la beauté ou l’amour, et ne sont pas toujours rythmés par des rimes ou des vers scandant une musicalité rassurante. Plusieurs de ces poèmes sont d’ailleurs en prose, et j’ai eu parfois l’impression de lire un texte mélangeant témoignage réel ou passages d’un journal avec pourtant de nombreuses expressions, associations de mots, métaphores ou images assez inattendues, parfois très concrètes, et parfois très littéraires.

Secrets en chemin

Tomas TranströmerLa lumière du jour heurta le visage du dormeur.
Il fit un rêve plus agité
mais ne s’éveilla pas.

L’obscurité frappa le visage de celui qui marchait
parmi tous les autres sous les rayons impatients
d’un intense soleil.

Soudain le ciel noircit comme avant une averse.
J’étais dans un lieu renfermant tous les instants -
un musée de lépidoptères.

Pourtant le soleil était aussi fort qu’auparavant.
Ses pinceaux impatients peignaient le monde.

Présentation des éditions Gallimard :
(ou lien direct site Gallimard)

C’est avec une perception aiguë, méticuleuse, que Tomas Tranströmer parcourt la zone limitrophe des terres habitées, comme si cette étendue en marge s’apparentait à un réservoir de visions simples suscitées au bord du réel. Les livres qu’il publie depuis 1954 suggèrent une quête obstinée, accomplie sans emphase et pas à pas, qui affronte l’opacité des signes, l’irréductibilité des choses, l’ombre des actes. Une tension singulière se développe qui souligne le doute, l’ironie, mais aussi l’ampleur du dessein. En fait, si Tranströmer se veut en route, sa recherche progresse humblement, en conscience et sans brûler les étapes de l’énigme. Sa tâche, c’est d’inventer une langue où transcrire toutes les bribes du présent.
Qu’il évoque des terres familières, des horizons lointains ou des séquences historiques, Tranströmer se livre à des travaux d’approche qui suggèrent plus la déroute que le but. Souvent inscrits entre rêve suspendu et terreur redoublée, ses textes sont peuplés d’anonymes fugaces, renaissants, pareils aux figures sans visage et sans âge d’une sombre allégorie.

La poésieTomas TRANSTROMER (1931-2015)
Baltiques – Oeuvres complètes 1954-2004
Traduit du suédois par Jacques Oudin
Gallimard, Septembre 2004, 384 pages

6 réflexions au sujet de « Secrets en chemin – Tomas Tranströmer »

  1. Je suis en train de découvrir la littérature suédoise pour préparer mon voyage à Stockholm. Merci de me faire découvrir ce poète. Je ne sais pas encore si j’aime; ce premier poème me déroute et j’aurais plein de questions sur ce texte…

    • Je suis d’accord, il est assez déroutant, et d’autres poèmes le sont encore plus. Mais c’est bizarre, quand tu en relis un plusieurs fois, cela donne l’impression que tu ne lis plus le même.

  2. Je l’ai découvert en 2011 quand il a eu son Nobel et je le lis souvent au détour de sites de poésies de Web, il est très éclectique comme tu le dis, il ne parle pas que de la Nature mais de nature (humaine et autre) de façon concise et très juste. J’aime beaucoup ! ;)

    • Je vais continuer de le découvrir, car ma première découverte m’a donné envie d’en savoir plus ! Je suis pas étonnée que toi, tu connaisses :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>