Le sculpteur – Scott McCloud

Scott McCloud - Le sculpteur - Rue de Sèvres

Le mythe de Faust revisité en roman graphique, avec le Jeune David Smith qui passe un marché un jour de détresse pour réussir dans son art qu’est la sculpture, est une belle aventure artistique sur près de 500 pages !

J’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture de ce roman graphique de la catégorie, « pavé qui se lit tout seul ». Les tonalités gris bleutés, sans autre variation de couleur, donnent à l’ensemble une impression nuageuse et ouatée, comme si l’on se trouvait à l’aube d’une nouvelle journée, ici, à l’aube d’une nouvelle vie.

Mais est-ce que le soleil se lève vraiment et s’agit-il vraiment d’une nouvelle vie ?

J’ai également beaucoup aimé la question sous-jacente lié à l’implication d’un artiste pour son art, ce qu’il est prêt à faire pour réussir, pour se réaliser, et ce qu’il est prêt à sacrifier pour atteindre son but.

Bien sûr, ce roman ne se limite pas à cette question, Scott McCloud construit son scénario sur la base du mythe de Faust, en incluant une histoire d’amour, mais également une histoire d’amitié, avec ses failles, ses trahisons et ses joies aussi. Tous les éléments qui vont la saveur et la valeur de la vie sont donc présents (à l’exception notable quand même de la relation familiale), et l’on ne peut s’empêcher de se poser la question.

Cela en valait-il la peine ?

A découvrir sans hésiter.

La présentation des éditions Rue de Sèvres :
(ou lien direct site Rue de Sèvres)

Un roman graphique exceptionnel ! La destinée hors du commun d’un jeune artiste new-yorkais, la grande aventure de la création et les interrogations qu’elle suscite.
David Smith consacre sa vie à l’art – jusqu’à l’extrême. Grâce à un pacte avec le diable, le jeune artiste voit son rêve d’enfance réalisé : pouvoir sculpter tout ce qu’il souhaite, à mains nues. Mais ce pouvoir hors norme ne vient pas sans prix… il ne lui reste que 200 jours à vivre, pendant lesquels décider quoi créer d’inoubliable est loin d’être simple. D’autant que rencontrer l’amour de sa vie le 11e jour ne vient rien faciliter !

Scott McCloud
Le sculpteur
Traduit par Fanny Soubiran
Rue de Sèvres, Mars 2015, 496 pages

20 réflexions au sujet de « Le sculpteur – Scott McCloud »

  1. Je suis ravie car sans t’avoir lue mon copain l’a acheté à son père pour sa fête :)
    Je l’ai commencé chez lui du coup après le repas et ça avait l’air top

  2. J’ai téléchargé cette bd sur ma liseuse… Erreur, ce ne rend pas du tout en numérique. Dommage j’aurais aimé la lire. Ça m’avait fait envie après un feuilletage en librairie. Et encore plus avec ton billet :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>