Sacrifices – Pierre Lemaitre

Pierre Lemaitre - Sacrifices - Albin Michel

Sacrifices montre que Pierre Lemaitre a un truc, un don, une manière de vous emporter dans son histoire, qui fonctionne, on tombe dans ses pièges, on s’enfonce dans le délire du Commandant Verhoeven, on se fait avoir dans les grandes largeurs, et on aime ça !

Sacrifices est le dernier volet de la « trilogie Verhoeven », qui a commencé avec Travail soigné, s’est poursuivie avec Alex. A noter que c’est une « trilogie » annoncée, qui avec Rosy & John contient quatre romans …. Ceci étant, les romans n’ont pas de lien réel et peuvent se lire indépendamment les uns des autres.

On retrouve donc le commandant Camille Verhoeven : il fait toujours un mètre quarante-cinq et sa manière de prendre en mains ses enquêtes reste, disons, peu orthodoxe. Et là, il a une raison de taille. Sa petite amie, Anne, se retrouve à l’hôpital, après s’être fait tabassée dans les règles de l’art dans une bijouterie, pendant un braquage. Il faut dire que non seulement ils n’y sont pas allés de main morte (la description du passage à tabac fait froid dans le dos), mais en plus, l’un des braqueurs semble vouloir tuer Anne à tout prix.

Certains événements arrivent qui sont « irréversibles » : « Par exemple, trois décharges de fusils à pompe sur la femme que vous aimez. C’est ce qui va arriver à Camille. »

Il ne faut pas lire ce policier pour le style de Pierre Lemaitre. Il fait le choix de phrases simples, quasiment parlées. Non, il faut choisir ce livre pour son aptitude d’écrivain à créer une intrigue, pour son don d’emberlificoteur de lecteurs, pour son timing serré, son déroulé heure par heure, jour par jour (ici, l’intrigue est développé dans un temps extrêmement restreint de trois jours), pour sa manière de « faire » du policier qui se lit avec plaisir.

Certains passages sont un peu longs, mais cela passe assez rapidement, et hop, on replonge dans l’intrigue aussi vite qu’on en était sorti. Le titulaire du Prix Goncourt 2013, décerné rappelons-le pour Au-revoir là-haut, a de l’imagination, un style certes léger, mais prenant …. et on se laisse prendre !

Ne pas hésiter à choisir pour un moment de détente facile.

Les premières lignes de Sacrifices, de Pierre Lemaitre :

Un événement est considéré comme décisif lorsqu’il désaxe totalement votre vie. C’est ce que Camille Verhoeven a lu, quelques mois plus tôt, dans un article sur « L’accélération de l’histoire ». Cet événement décisif, saisissant, inattendu, capable d’électriser votre système nerveux, vous le distinguez immédiatement de tous les autres accidents de l’existence parce qu’il est porteur d’une énergie, d’une densité spécifiques : dès qu’il survient, vous savez que ces conséquences vont avoir pour vous des proportions gigantesques, que ce qui vous arrive là est irréversible.

Pierre Lemaitre - Sacrifices - Livre de pocheLa présentation de l’édition Livre de poche :

« Un événement est considéré comme décisif lorsqu’il désaxe complètement votre vie. Par exemple, trois décharges de fusil à pompe sur la femme que vous aimez. » Anne Forestier, la nouvelle compagne du commandant Verhoeven, est l’unique témoin d’un braquage dans une bijouterie des Champs-Elysées. Elle a été violemment tabassée et laissée pour morte. Atmosphère glaçante, écriture sèche, mécanique implacable : Pierre Lemaitre a imposé son style et son talent dans l’univers du thriller. Après Alex, il achève ici une trilogie autour du commandant Verhoeven, initiée avec Travail soigné. Par l’auteur de Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013.

Et aussi, l’avis en audio :

Pierre LEMAITRE, Sacrifices
Parution : Octobre 2012 – Stock (Février 2014 – Livre de Poche n°33212)

______________________________________________________________
(Dernière mise à jour : 02/05/2014)

2 réflexions sur « Sacrifices – Pierre Lemaitre »

  1. Bonjour,
    J’avais beaucoup aimé « Alex », c’est une des raisons pour lesquels je me suis précipitée sur « Au revoir là-haut » et n’a pas été déçue (je te le conseille si tu ne l’as pas lu). Oui, je suis d’accord avec toi : ce Pierre Lemaitre a le don des personnages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *