Repose-toi sur moi – Serge Joncour

Serge JONCOUR - Repose toi sur moi - Flammarion Coup de coeur !

Prix Interallié 2016, dans Repose-toi sur moi, Serge Joncour perturbe avec brio les rapports sociaux, professionnels et amoureux sous un titre fortement évocateur. Une histoire qui pourrait être simplement banale devient dévastatrice, lumineuse et ensorcelante.

C’est suffisamment rare pour le noter. La présentation de la 4e de couverture est parfaite, elle en dit suffisamment sans en dévoiler trop, je vous invite à la lire (ci-dessous).

Sinon, en plus bref, le pitch pourrait être celui de la rencontre de deux voisins. Aurore vit avec un riche américain et ses deux enfants dans un immense appartement lumineux et tous les attributs du succès. Ludovic, qui vient de la campagne, vit seul dans un petit appartement sans âme et sans cachet. Son boulot ingrat du recouvrement occupe ses journées.

Ils vont se croiser dans le hall de l’immeuble, vont se jauger, se regarder, se critiquer, et s’attirer. Un désir foudroyant va bouleverser leur vie quotidienne et leurs repères.

Tout m’a semblé absolument parfait dans ce roman. La description juste des personnages, avec des caractères réalistes et malgré tout fragiles, les milieux sociaux qui s’opposent en un curieux miroir déformant, les vies professionnelles qui prennent toute la place et bouffent petit à petit le quotidien de chacun, des solitudes qui mènent leur chemin, et cette rencontre. Cette rencontre et cette histoire d’amour qui va naître entre Aurore et Ludovic, sans larmoiement, sans cliché, sans débordement inutile, de l’intensité sensuelle et littéraire à son meilleur.

Après avoir découvert Serge Joncour avec L’écrivain national, je ne peux que recommander fortement ce livre et la plume simple et fluide de Serge Joncour, qui décrit les sentiments, les doutes, les silences et le relâchement de soi avec tant de beauté et de frissonnements. Je le recommande d’autant plus à ceux qui ne sont pas a priori de grands adeptes des histoires d’amour (comme moi …).

Lire aussi les avis de Benoît, Nicole, Eva, Joëlle, Clara, Caroline, Leiloona, Virginie, Canel, Delphine.

Prix Littéraires :
Prix Interallié 2016
Magazine Lire : Meilleur roman français 2016


Les premières lignes de Repose-toi sur moi :

Avant de sonner au portail Ludovic prend toujours une grande inspiration, histoire d’accélérer son rythme cardiaque, se préparer au coup de sang ou à l’accueil glacial. Ensuite, il se tient droit, torse bombé il campe son gabarit et attend que la porte s’ouvre.

La présentation des éditions Flammarion :
(ci-dessous la 4e de couverture)

Aurore est une styliste reconnue et Ludovic un agriculteur reconverti dans le recouvrement de dettes. Ils n’ont rien en commun si ce n’est un curieux problème : des corbeaux ont élu domicile dans la cour de leur immeuble parisien. Elle en a une peur bleue, alors que son inflammable voisin saurait, lui, comment s’en débarrasser. Pour cette jeune femme, qui tout à la fois l’intimide et le rebute, il va les tuer. Ce premier pas les conduira sur un chemin périlleux qui, de la complicité à l’égarement amoureux, les éloignera peu à peu de leur raisonnable quotidien.Dans ce grand roman de l’amour et du désordre, Serge Joncour porte loin son regard : en faisant entrer en collision le monde contemporain et l’univers intime, il met en scène nos aspirations contraires, la ville et la campagne, la solidarité et l’égoïsme, dans un contexte de dérèglement général de la société où, finalement, aimer semble être la dernière façon de résister.


Serge JONCOUR
Repose-toi sur moi
Flammarion, Août 2016, 428 pages.

26e lecture du Challenge 1% Rentrée Littéraire 2016

32 réflexions au sujet de « Repose-toi sur moi – Serge Joncour »

  1. Ce fut un grand coup de coeur pour moi. D’ailleurs, coïncidence : on vient d’enregistrer l’émission de février et je l’ai cité comme mon coup de coeur. J’ai apprécié la diversité des sujets traités par Joncour. Il arrive à parler à la fois d’amour et de la vie professionnelle, ce que je trouve malheureusement assez rare dans la littérature. C’est tellement juste, fin et bon ! Pour moi, c’est un des meilleurs romans de 2016.

  2. alors que justement je suis fan de Joncour (tant ses écrits que le monsieur, absolument « normal » et adorable) depuis « U.V », j’ai été un peu dépitée par ce côté ‘romanesque » trop facile ! Il a dans d’autres livres bien mieux décrit le sentiment amoureux et la sensualité. là, pour moi, ça fait trop « cliché »…

    • C’est intéressant de voir les différences de perception. Au contraire, je n’ai pas trouvé que c’était cliché, mais au contraire, plutôt réaliste que romanesque …

  3. Et voilà, une nouvelle recrue pour le fan-club de Ludovic :-)
    C’était mon premier Joncour, je l’ai lu en fin d’année, le parfait moment cette transition entre deux années où on a bien envie d’une lecture un peu « doudou » mais surtout pas mièvre. Tout ça pour dire que je m’en vais explorer l’œuvre du monsieur à présent…

    • J’ai toujours du mal à choisir un roman estampillé « amour », justement parce que je crains à chaque fois que ce soit mièvre, et je suis totalement intolérante à la mièvrerie. Mais je ne suis en effet pas du tout intolérante à Ludovic ;-)

    • Aifelle, j’étais comme toi, je me suis laissée tenter par les avis positifs, et je n’ai pas été déçue, d’autant plus que j’avais commencé cette histoire avec un brin de réticence, qui s’est envolé bien vite.

  4. j’ai vraiment bien aimé ce livre, c’est une très belle histoire d’amour, très bien écrite, mais mon avis est plus mitigé que le tien – j’ai trouvé que le roman manquait quand même d’originalité, même s’il est très agréable à lire.

    • Je ne l’ai pas trouvé si banal que ça cette histoire d’amour, j’ai trouvé qu’elle avait un côté juste et contemporain très ancrée dans la réalité tout en conservant un aspect romanesque déboussolant. Comme j’ai adoré, j’ai trouvé que ce roman ne manquait de rien ;-)

  5. Je l’avais emprunté à la bibli et je l’ai rendu sans l’avoir lu, d’autres l’avaient doublé à ce moment-là (problème des réservations qui arrivent parfois toutes au même moment) . Je note en tout cas ta recommandation finale car je suis dans le même cas que toi (et c’est aussi la raison pour lequel ce roman n’était pas passé en priorité).

    • Je comprends bien ces problèmes de réservation, il m’est déjà arrivée d’avoir les mêmes ;-)
      Oui, vraiment, c’est un roman d’amour pour les non adeptes de romans d’amour !

    • Je me suis moi-même laissée prendre au piège par ce « spécial », alors que j’avais commencé ma lecture par curiosité, je l’ai ensuite dévoré par voracité !

Répondre à Brize Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>