Point cardinal – Leonor de Récondo

Léonor de Récondo - Point cardinal - Sabine Wespieser

Avec Point cardinal, Léonor de Récondo choisit de traiter un sujet complexe. L’histoire d’un homme, marié avec deux enfants qui, se sentant femme, se travestit, avant de penser à devenir femme au quotidien. Chapeau !

Le lecteur va commencer à faire rapidement la connaissance de Mathilda, qui écoute sa chanson fétiche de Mélody Gardot, se déshabille, enlève sa perruque, ses faux-cils, ses bas. Elle devient un homme nu. C’est Laurent qui s’habille en tenue de sport avant de rentrer chez lui et filer prendre une douche.

D’abord, c’est le quotidien. Sa femme Solange lui demande par habitude comment s’est passé sa séance de sport, puis toute la famille dine tranquillement ensemble, Claire, 13 ans et Thomas 16. Personne ne se doute de rien. Evidemment, cela ne va pas durer ainsi tout le roman et les équilibres vont être bouleversés le jour ou le père/mari annonce à sa famille qu’il est une femme.

Leonor de Récondo m’a embarquée dans la vie et le corps de Laurent tout de suite. Très curieuse de lire ce roman à la suite de ma découverte de l’auteur avec Amours, elle réussit une nouvelle fois à interroger de manière très juste autour de l’identité, de la difficulté d’être soi, comme femme ou homme.

J’y ai cru (à l’exception de la temporalité et de deux petites scènes dont je ne dirai rien, mais qui n’entache pas la qualité du roman). Je me suis attachée à Mathilda/Laurent, à ses doutes, à ses questionnements, à ses envies, ses prises de risques, ses claques. J’ai aimé ce personnage qui ose, qui a du caractère, du courage, de l’égoïsme aussi, de la sensibilité sans jamais tomber dans la sensiblerie. Un homme qui change, qui se transforme et transforme par la même occasion les membres de sa famille, ses amis. C’est étonnant et perturbant aussi.

A noter que le livre traite le sujet de manière fluide et assez légère, de façon assez directe aussi, Leonor de Récondo ose dire les choses, ose parler de corps, de sexualité, elle ne passe pas par quatre chemins, et c’est pour cela que ça fonctionne si bien. Malgré l’absence de développement psychologique approfondi , Leonor de Recondo parvient à donner suffisamment de substance à ce père en recherche de lui-même, pour qu’il en devienne touchant et intéressant, et pour qu’on s’accroche vraiment à lui et son devenir.

Une chose dont je n’ai jamais douté. Si je ne me suis jamais senti homme, je me suis toujours senti père.

Le faux hic ? Point Cardinal m’a paru trop rapide (ce qui entame un peu l’effet de cohérence), trop vite lu, trop vite fini. J’avais envie de suivre encore Laurent dans ses aventures, envie que l’histoire se poursuive. Quel sentiment agréable de lecture ! Un livre dévoré d’une traite. Leonor de Récondo m’a embarquée illico et ce roman m’a vraiment beaucoup beaucoup plu.

Prix Littéraire :
Sélection Prix du Roman FNAC 2017


Les premières lignes de Point Cardinal :
(Lire un extrait plus long)

Mathilda conduit jusqu’au rond-point, puis se gare sur le parking du supermarché. Presque personne à cette heure-ci. Elle choisit une place loin de l’entrée, éteint le moteur, insère le disque dans la fente du tableau de bord. A l’ombre de la grande enseigne, la musique surgit, le volume à son maximum.

La présentation des éditions Sabine Wespieser :

Sur le parking d’un supermarché, dans une petite ville de province, une femme se démaquille. Enlever sa perruque, sa robe de soie, rouler ses bas sur ses chevilles : ses gestes ressemblent à un arrachement. Bientôt, celle qui, à peine une heure auparavant, dansait à corps perdu sera devenue méconnaissable.
Laurent, en tenue de sport, a remis de l’ordre dans sa voiture. Il s’apprête à rejoindre femme et enfants pour le dîner. Avec Solange, rencontrée au lycée, la complicité a été immédiate. Laurent s’est longtemps abandonné à leur bonheur calme. Sa vie bascule quand, à la faveur de trois jours solitaires, il se travestit pour la première fois dans le foyer qu’ils ont bâti ensemble. À son retour, Solange trouve un cheveu blond…
Léonor de Récondo va alors suivre ses personnages sur le chemin d’une transformation radicale. Car la découverte de Solange conforte Laurent dans sa certitude : il est une femme. Reste à convaincre ceux qu’il aime de l’accepter.
La détermination de Laurent, le désarroi de Solange, les réactions contrastées des enfants – Claire a treize ans, Thomas seize –, l’incrédulité des collègues de travail : l’écrivain accompagne au plus près de leurs émotions ceux dont la vie est bouleversée. Avec des phrases limpides et d’une poignante justesse, elle trace le difficile parcours d’un être dont toute l’énergie est tendue vers la lumière.
Par-delà le sujet singulier du changement de sexe, Léonor de Récondo écrit un grand roman sur le courage d’être soi.


Leonor de Récondo
Point Cardinal
Sabine Wespieser, août 2017, 232 pages.

17 réflexions au sujet de « Point cardinal – Leonor de Récondo »

Répondre à sylire Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>