Philippe CLAUDEL

Philippe CLAUDEL
France

- Né le 2 février 1962 à Dombasle-sur-Meurthe (Lorraine) -

Langue d’écriture : Français.





Biographie de Philippe Claudel :

Le père de Philippe Claudel, ancien résistant, était gardien de la paix et sa mère ouvrière en confection. Il étudie au Lycée de Lunéville et obtient un baccalauréat scientifique. Il fait des petits boulots pendant deux ans, participe à la création de deux radios libres, travaille sur des courts métrages comme scénariste et acteur, écrit des poèmes, dessine.

En 1983, il rencontre sa future femme, poursuit des études de littérature, d’histoire de l’art et de cinéma à l’Université de Nancy. Il obtiendra l’agrégation de lettres modernes et sa thèse de doctorat en littérature française sera consacrée à André Hardellet. Il enseigne en collège, en lycée, dans des hôpitaux auprès d’enfants malades, pendant 12 ans à la maison d’arrêt de Nancy et pendant 4 ans dans un établissement spécialisé pour enfants handicapés.

En 1999, il publie son premier roman, Meuse l’oubli, grâce à Jean-Claude Pirotte. Sur la demande d’Yves Angelo rencontré alors, c’est le début de son travail comme scénariste (puis ensuite comme consultant), notamment sur le film Sur le bout des doigts réalisé par Yves Angelo en 2002. En 2001, il est nommé maître de conférences en littérature et anthropologie culturelle et enseigne depuis à l’Université de Nancy II – aujourd’hui Université de Lorraine – en particulier l’écriture scénaristique au sein de l’IECA – Institut Européen de Cinéma et d’Audiovisuel.

Depuis 1999, Philippe Claudel a publié près d’une trentaine de livres aux éditions Stock et dans des maisons d’édition plus modeste pour de beaux livres objets. Il est aussi réalisateur. En 2008, son premier film sort sur les écrans, Il y a longtemps que je t’aime. Son deuxième film, Tous les soleils sort en 2011, son 3e film Avant l’hiver en 2013, et son dernier film, Une enfance en 2015.

Philippe Claudel habite toujours à Dombasle sur Meurthe, avec sa fille et sa femme. Passionné d’alpinisme, il joue de la guitare, peint, photographie, lit beaucoup, sauf ce qui le concerne.

Le 11 janvier 2012, il devient membre de l’Académie Goncourt (9e couvert, succède à Jorge Semprún).

(Source : site de l’académie GoncourtAllociné)

Bibliographie de Philippe Claudel :

Romans :

2015 – L’arbre du pays Toraja (Stock)
2010 – L’Enquête (Stock)
2007 – Le Rapport de Brodeck (Stock) – Goncourt des Lycéens
2005 – La Petite Fille de Monsieur Linh (Stock)
2003 – Les Âmes grises (Stock) – Prix Renaudot / Prix ELLE
2000 – J’abandonne (Balland ; nouvelle édition Stock 2006)
2000 – Quelques-uns des cent regrets (Balland ; nouvelle édition Stock 2007)
1999 – Meuse l’oubli (Balland ; nouvelle édition Stock 2006)

Nouvelles :

2004 – Trois petites histoires de jouets (éditions Virgile)
2003 – Les Petites Mécaniques (Mercure de France) – Prix Goncourt Nouvelle 2003

Récits :

2002 – Carnets cubains (Librairies initiales) – hors commerce (chronique)
2002 – Nos si proches orients (National Geographic)
2002 – Le Bruit des trousseaux (Stock)

Théâtre :

2010 – Le Paquet, pièce pour un homme seul (Stock) – créé en 2010 au Petit théâtre de Paris
2008 – Parle-moi d’amour, Pièce en un acte (Stock) – créé en 2009 à la Comédie des Champs Elysées

Ouvrages illustrés :

2014 – Rambétant, avec des photographies de Jean-Charles Wolfarth (Circa 1924)
2012 – Autoportrait en miettes (Ed. Nicolas Chaudun)
2011 – Triple A, poème, avec des illustrations de Joël Frémiot (Le livre pauvre)
2010 – Le Cuvier de Jasnières, avec des photographies de Jean-Bernard Métais (Ed. Nicolas Chaudun)
2009 – Quelques fins du monde, avec des illustrations de Joël Leick (Æncrages & Co)
2009 – Tomber de rideau, poème, sur des illustrations de Gabriel Belgeonne, Jean Delvaud et Johannes Strugalla (Æncrages & Co)
2008 – Chronique monégasque, récit (collection « Folio Senso », Gallimard)
2008 – Petite fabrique des rêves et des réalités, avec des photographies de Karine Arlot (Stock)
2007 – Quartier, chronique, avec des photographies de Richard Bato (La Dragonne)
2006 – Le Monde sans les enfants et autres histoires, illustrations du peintre Pierre Koppe (Stock)
2006 – Ombellifères, nouvelle (Circa 1924)
2006 – Fictions intimes, nouvelles, sur des photographies de Laure Vasconi (Filigrane Éditions)
2005 – Trois nuits au Palais Farnese, récit (Ed. Nicolas Chaudun)
2002 – Mirhaela, nouvelle, avec des photographies de Richard Bato (Æncrages & Co)
2002 – La Mort dans le paysage, nouvelle, avec une composition originale de Nicolas Matula (Æncrages & Co)
2001 – Pour Richard Bato, récit, collection « Visible-Invisible » (Æncrages & Co)
2001 – Au revoir Monsieur Friant, roman (Ed. Phileas Fogg ; Ed. Nicolas Chaudun 2006)
2000 – Barrio Flores, chronique, avec des photographies de Jean-Michel Marchetti (La Dragonne)
1999 – Le Café de l’Excelsior, roman, avec des photographies de Jean-Michel Marchetti (La Dragonne)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>