Petit pays – Gaël Faye (Audio)

Gaël Faye - Petit pays - Audiolib

Dès les premières pages, Gaël Faye m’a mise dans sa poche. J’ai trouvé le petit Gaby « haut comme trois mangues » de 10/12 ans, qui vit au Burundi dans une impasse avec son père français et sa mère rwandaise (qui rêve de rentrer au pays) très attachant.

Voilà ce que j’écrivais à la suite de ma lecture papier de Petit Pays. Cette lecture m’avait enthousiasmée, et je n’étais pas loin du coup de coeur. Vous pouvez lire ici mon billet sur Petit pays, version papier.

Mais la version audio m’a profondément déçue.

Gaël Faye a fait le choix de lire son livre lui-même. Ce n’était pas la meilleure décision. Je n’ai pas du tout retrouvé la magie du papier. Cette lecture m’a paru automatique, sans saveur, sans rythme et sans émotion. Par ailleurs, Gaël Faye lit avec un ton monocorde que j’ai eu du mal à supporter.

Je le regrette sincèrement, car je me faisais une joie de me replonger dans ce livre que j’ai tant aimé, qui a beaucoup de charme et qui mérite vraiment le détour.

J’ai préféré abandonner purement et simplement le livre audio, pour conserver un bon souvenir. Il faut cependant noter un intérêt de la version audio : l’entretien final avec l’auteur.

Sinon, cette écoute m’a apporté quelque chose dont je n’avais pas conscience, du moins pas à point. Il existe une différence flagrante entre la lecture que l’on fait soi-même d’un livre, avec sa propre intonation et son imaginaire, et la lecture qu’en fait un tiers et que l’on découvre par l’écoute audio. L’imaginaire ne se développe pas de la même façon, et la voix a une importance bien plus grande que ce que l’on peut imaginer. Je vous parlerai prochainement de livres que j’aurai probablement moins apprécié en livre papier, mais que j’ai beaucoup aimé grâce à une lecture vivante et réussie.

Lu dans le cadre du Prix Audiolib 2017

Les avis déçus également de Sylire et Estelle.


La présentation des éditions Audiolib :

« Au temps d’avant, avant tout ça, avant ce que je vais raconter et le reste, c’était le bonheur, la vie sans se l’expliquer. Si l’on me demandait « Comment ça va ? » je répondais toujours « Ça va ! ». Du tac au tac. Le bonheur, ça t’évite de réfléchir. C’est par la suite que je me suis mis à considérer la question. » – G. F.
Avant, Gabriel faisait les quatre cents coups avec ses copains dans leur coin de paradis. Et puis l’harmonie familiale s’est disloquée en même temps que son « petit pays », le Burundi, ce bout d’Afrique centrale brutalement malmené par l’Histoire. Plus tard, Gabriel fait revivre un monde à jamais perdu. Les battements de cœur et les souffles coupés, les pensées profondes et les rires déployés, le parfum de citronnelle, les termites les jours d’orage, les jacarandas en fleur… L’enfance, son infinie douceur, ses douleurs qui ne nous quittent jamais.


Logo Prix AudiolibGaël FAYE
Petit pays
Lu par Gaël Faye
Audiolib, Novembre 2016, 5h40

6 réflexions au sujet de « Petit pays – Gaël Faye (Audio) »

  1. Tiens je parle aussi de Petit pays aujourd’hui, je vais aller relire ton avis sur la version papier alors. Je partage ton avis quant à la lecture audio, moi je n’y arrive tout simplement pas!

  2. Ces auteurs qui lisent leur texte… Quelle mauvaise idée !! C’est dommage parce que je me réjouissais vraiment de le lire une seconde fois. Mais tu as raison. Il y a pas mal de livres que j’ai fini parce que le lecteur était bon alors qu’en version papier, j’aurais sans doute laisser tomber.

    • Je suis vraiment étonnée que personne ne lui a dit que ce n’était pas une belle lecture. Comme toi, je me réjouissais de le lire une seconde fois, et j’avais même commencé par ce livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>