Pas dupe – Yves Ravey

Yves RAVEY - Pas dupe - Minuit Coup de coeur !

Une nouveauté Yves Ravey, et de l’excellent Yves Ravey ! On retrouve dans ce dernier roman tout son style coupant et épuré, sculpté pour ne laisser que l’essentiel d’une atmosphère louche et suspecte et en même temps amusante. Un succulent régal d’enquête policière sauce Ravey.

On entre à pieds joints directement dans une intrigue simple et plausible, un fait divers parmi d’autres, pour n’en sortir qu’au point final, essoufflé et ravi. Une voiture rate le virage, le cadavre alcoolisé au dernier degré s’appelle Tippi, femme de Salvatore Meyer, le narrateur.

Dans la majorité des romans d’Yves Ravey, une voiture est souvent l’un des accessoires de l’intrigue. Une sortie de route mémorable existait déjà dans L’Epave (Une petite merveille). A priori, rien d’exceptionnel, et pourtant, la surprise est là, dans cet accident banal, dans l’excellence de ce livre sans fausse note, mijoté aux petits détails et à l’humour inattendu.

Au fil de l’enquête menée par l’Inspecteur Costa (pas dupe) aux allures de Columbo – on se délecte de chacune de ses interventions, laissant supposer sans dire, partant pour mieux revenir sur des airs de « A propos … » et de « dernière question », les indices se succèdent pour faire comprendre doucement la réalité des faits et des circonstances, dans une perpétuelle duplicité littéraire qui réjouit.

Yves Ravey (pas dupe non plus) s’amuse avec son histoire et son lecteur, il surprend par une révélation, lève un bout du voile noir à chaque page, découvre petit à petit la réalité et le vrai visage des personnages. On hésite toujours, sont-ils coupables, stupides, malhonnêtes, manipulés, naïfs ?

Pas de profondeur psychologique ici ou de descriptions ennuyeuses, encore moins de développements politiques ou en référence à l’actualité ou l’époque contemporaine. C’est du « polar » à l’ancienne, un décès en pleine nuit, une blonde, un mari et un amant, on se croirait dans un bon vieux film divertissant à l’ambiance sombre dans une parenthèse temps indéfinie.

Il faut absolument lire ce livre, découvrir cet auteur que j’adore, qui possède une plume d’une brillante originalité avec des histoires à la manière policière tendues, toujours prêtes à se rompre sans prévenir. Ce n’est pas tant le dénouement qui compte que tout le chemin en tension pour y parvenir. Ca se dévore, c’est vif et percutant, une lecture en suspicion d’une magnifique efficacité.

Sans hésiter, Pas dupe est une pépite, l’un des meilleurs romans de Yves Ravey.

Lecture commune avec ma chère Béa, qui a également succombé au charme Ravey.

Yves RAVEY, Pas dupe
Minuit, mars 2019, 144 pages

8 réflexions sur « Pas dupe – Yves Ravey »

Répondre à keisha Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>