Osamu Tezuka, Biographie 1928-1945 – Vol.1

Osamu Tezuka - Biographie 1928-1945 - Vol.1 - CastermanMicmélo aime beaucoup : 🙂 🙂

Ce premier volume du manga biographique sur Osamu Tezuka (1928-1989), l’un des grands mangakas du XXe siècle, nous emporte dans la découverte de sa vie, de sa naissance à son adolescence C’est léger et plaisant !

La bonne idée de Tezuka productions, créée par Osamu Tezuka de son vivant, est de faire raconter la vie d’Osamu Tezuka par l’un de ces personnages, Oncle Moustache, en utilisant les archives et planches de l’auteur, qui a créé apprend-t-on, environ 150.000 planches de mangas, et plus de 60 films d’animation.

Dans ce premier volet, on apprend qu’Osamu s’est mis à dessiner très tôt et beaucoup, et qu’il usait les cahiers que lui donnait sa mère à une telle vitesse, qu’elle effaçait les dessins de son cher enfant, pour des raisons d’économies, afin qu’il puisse réutiliser les mêmes pages plusieurs fois. Osamu avait également un don pour raconter des histoires, et en inventait beaucoup, dès son plus jeune âge, pour ses camarades.

A cette époque, Osamu se sentait à part, il était petit, nul en sport, avait des cheveux en pétard, pleurait beaucoup : on se moquait souvent de lui. Mais à l’âge de sept ans, il commença à dessiner des mangas, comme ceux qu’il adorait lire et que lui ramenait son père, devint populaire : il ne s’arrêtera plus de dessiner, s’intéressera aussi aux dessins animés (encore rares pour l’époque). Osamu avait l’imagination débordante d’un enfant, se passionna pour les insectes puis le monde céleste, et adolescent, pour la science fiction. C’est à ce moment qu’il créa le personnage de l’oncle Moustache. On ne peut qu’être fasciné par sa curiosité débordante et sa créativité foisonnante.

Ce premier volet biographique, alors qu’il n’est pas encore connu, racontée avec des dessins d’enfants, est légère et fluide, même si elle fait plus de deux cents pages. La petite bouille ronde à lunettes d’Osamu est vraiment mignonette, il est très touchant en petit garçon malingre qui ne pense qu’à dessiner, ou en adolescent qui doit participer à l’effort de guerre.

C’est d’ailleurs à la fin de la guerre, en 1945, que prend fin ce premier volume, que l’on quitte à regret avec la publication de ses premières planches, et qu’on se jette alors sur les volumes suivants pour découvrir la suite !

Présentation (4e de couverture) de l’éditeur :

« Pourquoi les japonais aiment-ils autant les mangas ?
Cet engouement paraît bizarre aux yeux des étrangers.
Parce que dans leur pays, ils n’ont pas Osamu Tezuka »

Osamu TEZUKA – Biographie 1928-1945 – Vol.1
Tezuka Productions
Parution : Septembre 2004 – Casterman

Ce contenu a été publié dans BD par Laure. Mettez-le en favori avec son permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *