Opération Napoléon – Arnaldur Indridason (audio)

Arnaldur Indriason - Opération napoléon - Audiolib couverture provisoire

Sélection Prix Audiolib 2017. Un avion s’est crashé à la fin de la seconde guerre mondiale dans une montagne enneigée d’Islande, à la vue de deux frères, seuls témoins directs de cet accident. L’avion n’a jamais été retrouvé, malgré plusieurs tentatives au fil des années.

Etrangement, la recherche de cette épave n’a jamais cessé et va reprendre. Tout le mystère de Opération Napoléon est centré autour de cet accident et la raison cachée de cette recherche.

Une nouvelle fois, Arnaldur Indridason fait intervenir une histoire de disparition au coté de l’Histoire et de la présence militaire des américains en Islande.

Pourtant, il ne s’agit pas d’une enquête du commissaire Erlendur, personnage clé de plusieurs romans, fasciné par les histoires de disparition. On pourrait s’attendre qu’avec d’autres personnages, Indridason soit plus imaginatif. Je me suis dit qu’Arnaldur Indridason avait quand même peine à se renouveler et resservait une nouvelle fois les mêmes thèmes, comme cela avait d’ailleurs été le cas dans Le Lagon noir.

J’ai par la suite constaté que ce livre avait été écrit en 1999, soit avant le début de la série avec le commissaire Erlendur, et qu’il n’avait été traduit en français que récemment. Ceci explique donc cela.

Ceci étant, je regrette un peu cette répétition, d’autant que les personnages ne m’ont pas paru très attachants, voire un peu caricaturaux parfois. Malgré tout, je passe toujours un bon moment avec Indridason, je me retrouve en terrain connu, j’aime l’ambiance islandaise, ces endroits froids et reculés, ses habitants taiseux. Ce n’est pas désagréable, et en même temps, c’est également sans grande surprise.

La lecture qu’en fait Thierry Janssen est agréable, surtout dans les parties narratives. Le roman contient beaucoup de dialogues, et il n’est pas toujours facile de passer d’une voix à l’autre. Il s’en sort bien, même si j’ai trouvé certaines interprétations un peu trop exagérées, elles ne font finalement que refléter le caractère des protagonistes, leurs échanges et émotions.

Les avis de Meuraïe, Claire, Sandrine.


La présentation des éditions Audiolib :

1945. Un bombardier allemand s’écrase sur le Vatnajökull, le plus grand glacier d’Europe, qui l’engloutit. Parmi les survivants, étrangement, des officiers allemands et américains. Vont-ils mourir gelés, emportant un des plus lourds secrets du xxe siècle ?
1999. Le glacier fond et les forces spéciales de l’armée américaine envahissent immédiatement le Vatnajökull et tentent en secret de dégager l’avion. Deux jeunes randonneurs surprennent ces manoeuvres et sont rapidement réduits au silence. Kristin, la soeur de l’un d’eux, se lance sur les traces de son frère dans une course poursuite au coeur d’une nature glaçante. Les hypothèses historiques déconcertantes, parfois dérangeantes, et la séduction inoubliable qu’exerce cette héroïne à la fois tenace et perspicace, font de ce texte un formidable roman à suspense.


Logo Prix AudiolibArnaldur INDRIDASON
Opération Napoléon
Traduit de l’islandais par David Fauquemberg
Métailié, octobre 2015, 356 p.
VO : 1999, Napoleónsskjölin

Version Audio lue par Thierry Janssen
Audiolib, mars 2017, 10h08

6 réflexions au sujet de « Opération Napoléon – Arnaldur Indridason (audio) »

    • Oui, c’est un avantage, mais ne pas connaître et ne pas être une adepte d’Indridason – dont je suis depuis La cité des Jarres (je crois bien que c’est son premier pour moi) -, je ne suis pas certaine que ça t’aide, car ce n’est quand même pas le livre de l’année …

  1. j’avais conclu comme Keisha – je l’ai lu en anglais acheté à Bangkok en 2012…. j’avais trouvé un rythme plus « moderne » – mais j’adore AI …!

Répondre à dasola Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>