Nu intérieur – Belinda Cannone

Belinda Cannone - Nu intérieur - L'olivier (Avis de Valérie)

Notre narrateur vit en couple depuis dix ans quand il sent d’un seul coup le besoin de se sentir vibrer à nouveau ; comme il a tendance à mélanger le cœur et le sexe, on pourrait dire que c’est son cœur qu’il veut sentir vibrer mais pour moi, c’est plus tôt un autre organe, mais peu importe. Il se rend donc à son cours de danse avec le but avoué de séduire et d’être séduit. Et bien sûr, c’est ce qui se produit. S’ensuit donc une danse à trois, ou plutôt à deux + une.

Je ne vais pas faire ma prude, ce n’est pas le thème de l’adultère qui m’a déplu dans ce roman. Que cet homme trompe sa femme, je vais être un peu crue en disant ça, mais c’est la vie. Ca n’en fait pas un monstre. Il m’a parfois touché mais aussi agacé. Je l’aurais trouvé plus touchant s’il n’avait pas décidé sciemment qu’il était temps pour lui (avant qu’il ne soit trop vieux) de tromper sa femme. J’ai par contre apprécié qu’il ne choisisse pas une petite jeune pour le faire. C’est surtout dans la fin qu’il m’a agacé.
Mais je crois que par-dessus tout, c’est le traitement que l’auteure fait de l’adultère qui m’a insupportée. La quatrième de couverture ‘oui, je sais, il ne faut jamais s’y fier), présente ce roman comme « un des romans les plus brûlants qui puissent se lire en ce moment ». Et effectivement, quitte à parler d’adultère, on a envie qu’elle y aille franco, qu’elle nous parle de corps à corps, d’ébats, qu’on sente ce désir incontrôlable qui fait chavirer, bref qu’on sente un peu de passion dans tout ça. Mais non, on se retrouve avec un homme qui confond amour et désir et qui n’assume rien. Il nous décrit leurs ébats comme obscènes sans explication. Comment un acte passionné peut-il être obscène ? Alors effectivement, on peut se demander si Belinda Cannone n’est pas en train de régler quelques compte avec la supposés lâcheté masculine à travers ce roman.
Merci à cette auteure de me mettre enfin d’accord avec Jérôme, même si je l’ai moins détesté que lui. Merci à Jérôme de me l’avoir offert.
Éditeur : L’Olivier
Date Parution : 05/02/2015- 140 p.

Challenge rentrée d'hiver 20152 coeurs

16 réflexions au sujet de « Nu intérieur – Belinda Cannone »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>