Moi Malala – Malala Yousafzai

Malala Yousafzai - Moi Malala - Calmann Levy

- Prix Nobel de la Paix 2014 -

Moi, Malala est un livre politique, intéressant, le message de paix est bien fondé, celui sur l’importance de l’éducation aussi, et l’arrivée des talibans est un véritable cauchemar.

Mais il est au début un peu difficile d’entrer dans le livre. Au cours des cent premières pages environ, il faut s’adapter au style, qui est assez simple et répétitif (avec une impression de « sujet + verbe + complément », qui se répète un peu trop) mais qui résulte probablement du fait que les paroles rapportées de Malala sont celles d’une enfant qui n’a qu’une dizaine d’années (ou de la traduction ?).

Il s’agit en tout cas d’un livre à vocation plus documentaire que littéraire. On ne peut nier que les faits rapportés sont intéressants et dramatiquement choquants : de l’arrivée des talibans au pouvoir à la répression la plus extrême, le temps semble filer à une vitesse incroyable. Le changement radical semble avoir été imposé en un temps express, sans que personne ne s’en inquiète vraiment, et l’on passe d’une vie simple et heureuse au cauchemar intégral, à la limite de l’imaginable.

Malala qui, comme l’indique le titre d’ailleurs du livre « je lutte pour l’éducation et je résiste aux talibans », est une jeune fille admirable, qui suit les pas de son père dans son combat pour l’éducation, comprend l’importance de l’accès à l’école, et ose s’exprimer pour permettre aux enfants, et notamment aux filles, d’aller à l’école et d’avoir accès à la connaissance.

C’est courageux. Sans aucun doute, c’est admirable de se battre ainsi, d’oser parler et de mettre en avant la liberté d’expression lorsqu’une parole vous rapproche de la mort à la vitesse d’un mot. Malala a d’ailleurs fait l’objet d’un attentat, qu’elle raconte dans ce livre avec des mots touchants.

D’ailleurs, Malala Yousafzaï a reçu avec l’Indien Kailash Satyarthi, le Prix Nobel de la Paix 2014.

Malala Yousafzai - Moi Malala - Livre de pocheMais si le sujet est très intéressant et nécessaire, il manque malheureusement à ce livre un style un peu plus travaillé, un côté moins enfantin parfois (est-ce lié uniquement à la traduction ? Peut-être …); il lui manque le petit truc qui fait qu’on tourne les pages sans y penser, sans regarder combien il en reste encore pour arriver à la dernière.

Malala YOUSAFZAI
Moi Malala
Traduction de l’anglais (Pakistan) par Pascal Loubet
Parution : Octobre 2013, Calmann Levy, 390 p. / Mai 2014, Livre de poche, 424 p.

____________________________________
(Dernière mise à jour : 15/10/2014)

2 réflexions au sujet de « Moi Malala – Malala Yousafzai »

  1. Je suis un peu surprise par ces commentaires… ce qui me donne encore plus envie de lire ce livre pour voir de quoi il en est vraiment. A bientot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>