Mille regrets – Elsa Triolet

Elsa Triolet - Mille regrets - Denoël

Mille regrets est un recueil de nouvelles qui se situent pendant les années d’occupation de la seconde guerre mondiale, les années 1940-1941, et mettent en scène des personnages de l’arrière, qui doivent vivre avec les restrictions et qui mènent, à leur manière, leur propre guerre individuelle.

Sur les quatre nouvelles, Henri Castellat peut être mise à part. Il s’agit presque plus d’un petit roman que d’une nouvelle. C’est, pour moi, la moins prenante des quatre. Le personnage, Henri Castellat, est un homme mou et peureux. Le caractère (ou l’absence de caractère) de ce personnage, sans réel intérêt, a très vraisemblablement joué un rôle dans mon appréciation très nuancée de cette histoire.

En revanche, j’ai vraiment adoré les trois autres nouvelles, qui mettent en scène des femmes courageuses et fragiles qui tentent de s’en sortir.

Dans Mille regrets, la femme se dépouille petit à petit de ses habits et de ses biens pour pouvoir se nourrir et tenter de subsister. D’autres n’hésiteront pas à en profiter. Le dépouillement de madame Louise, de La Belle épicière, est d’une autre nature. Tout le voisinage se moque des regards langoureux de l’amoureux transi, mais madame Louise se dit qu’elle aussi pourrait être désirable et avoir des amants. C’est aussi une façon d’exister. C’est aussi une façon de se perdre.

Mais la perte peut être beaucoup moins visible, et tout aussi douloureuse. Dans Le Destin personnel, Elsa Triolet met en scène Charlotte, qui est « gentille ». On peut tout lui demander à Charlotte, elle accepte tout. Mais on va s’apercevoir qu’au fond d’elle même, derrière les apparences, Charlotte a bien du mal à accepter certains choses.

♡♡ La description du chemin et du destin malheureux de ses trois femmes, qui prennent toutes des voix différentes pour finalement arriver à un résultat désastreux, fonctionne à merveille. La narration dramatique, qui s’installe d’une certaine façon, pour prendre à chaque fois un détour et une voie inattendue, est très bien réussie. On ressent le poids lourd de l’occupant, alors même qu’il est absent, et la difficulté d’exister, collectivement, mais surtout, individuellement.

PS : l’opportunité de demander à Macha Méril de préfacer cet exemplaire me laisse dubitative.

Les avis de Yves, Jostein et Fleur.

Les premières lignes (Mille regrets) :

Faut-il vraiment que je parle de ce vilain bonhomme ? Je déteste qu’on se complaise dans le sale et le laid. Le vilain bonhomme me hante. Pourtant, s’il fallait rêver sur tous les galets que la mer a abandonnés sur des quais pendant la tempête … Je l’ai déjà rencontré deux fois.

La présentation par les Editions Denoël :

Macha Méril, grande dame du cinéma, nous parle avec une profonde admiration d’Elsa Triolet, romancière engagée et merveilleuse conteuse.

Les regrets sont les peines liées au désir d’un retour du passé. Ces quatre nouvelles décrivent la ronde infernale de ceux qui ont été ballottés dans la tourmente de l’Histoire. Au-delà de l’incertitude d’une époque, il est surtout question d’hommes et de femmes avec leurs peurs, leurs amours, leurs joies, leurs souffrances, surpris par le regard lucide jusqu’à sembler parfois impitoyable, mais toujours fraternel d’Elsa Triolet.

Avec finesse et sensibilité, Macha Méril convoque ses propres souvenirs et son expérience pour rendre hommage à celle «qui vit et vibre dans le ciel de la poésie, de l’idéal politique de la pureté, de la justice».

Challenge un classique par moisElsa TRIOLET (1896-1970)
Mille regrets
Denoël, Février 2015, 304 pages
Première parution, 1942

10 réflexions au sujet de « Mille regrets – Elsa Triolet »

  1. Mes préférées étaient les deux premières (dont Henri Castellat). J’ai vraiment eu un gros coup de coeur pour la première, et notamment pour sa fin.

  2. Je n’aime pas tellement les nouvelles mais ton billet donne envie de ne pas s’arrêter à ça, d’autant plus que tu dis que le recueil peut se lire comme un petit roman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>