L’urgence et la patience – Jean-Philippe Toussaint

Toussaint - L'urgence et la patience - Minuit Coup de coeur !

L’urgence et la patience est un regroupement de textes, pour aboutir à un petit recueil absolument fabuleux, aérien et étincelant sur la naissance de l’écriture et la genèse du roman chez Jean-Philippe Toussaint lui-même.

L’urgence et la patience va nous révéler des secrets, nous dresser son autoportrait d’écrivain. On est en plein dans le processus de création de l’écrivain, dans ces dédales qu’on aimerait comprendre et qui surprennent à chaque fois tous les lecteurs passionnés. Quand a-t-il commencé à écrire ? En septembre ou octobre 1979, il a écrit son premier paragraphe, puis son premier livre. Pourquoi ? Est-ce en raison d’une rencontre, d’un film, d’un livre ? Jean-Philippe Toussaint va nous offrir une partie de ses jardins secrets, nous expliquer l’importance des lieux, de ses bureaux, l’idée qu’il se faisait de l’écriture, l’idée qu’il s’en fait aujourd’hui.

On va indifféremment croiser Proust, Dostoïevsky, Beckett et Kafka, s’éveiller à l’aube, s’interroger sur la relecture d’un texte, sur le plaisir d’utiliser une machine à écrire, un clavier, ou un carnet, se positionner sur un sujet, faire des recherches … Comment créer un personnage, comment créer un lieu… Un joli hommage à Jérôme Lindon apparaîtra également.

Il existe des livres qu’on commence, et qu’on ne peut quitter sans avoir terminer la dernière phrase, l’urgence est de le terminer au plus vite, le plaisir étant tel qu’on perd la patience d’attendre. C’est vraiment le cas de L’urgence et la patience. L’urgence est donc vraiment de le lire ! Bien que, comme le dit avec beauté M. Toussaint : « L’urgence est fugitive, fragile, intermittente ».

Si vous hésitez, les premières lignes de L’urgence et la patience :

« J’ai oublié l’heure exacte du jour précis où j’ai pris la décision de commencer à écrire, mais cette heure existe, et ce jour existe, cette décision, la décision de commencer à écrire, je l’ai prise brutalement, dans un bus, à Paris, entre la place de la République et la place de la Bastille ».

La présentation de l’éditeur (les éditions de minuit) de L’urgence et la patience :

« L’urgence, qui appelle l’impulsion, la fougue, la vitesse — et la patience, qui requiert la lenteur, la constance et l’effort. Mais elles sont pourtant indispensables l’une et l’autre à l’écriture d’un livre, dans des proportions variables, à des dosages distincts, chaque écrivain composant sa propre alchimie, un des deux caractères pouvant être dominant et l’autre récessif, comme les allèles qui déterminent la couleur des yeux. »

Jean-Philippe TOUSSAINT, L’urgence et la patience
Parution : Mars 2012 – Minuit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *