Lulu Femme nue – Etienne Davodeau

Etienne Davodeau - Lulu Femme Nue 1 - Futuropolis Mega gros coup de coeur !

La lecture de Lulu Femme Nue est une grosse claque. Le premier livre laisse sans voix, et une petite inquiétude pointe : comment réussir le second volume aussi bien que le premier ? La dernière page terminée du deuxième livre ; c’est une double claque. C’est génial, bouleversant, tout simplement époustouflant.

De quoi s’agit-il ? D’un groupe d’amis qui se retrouvent sur une terrasse en fin de journée, Xavier commençant à raconter l’histoire de Lulu, mais il précise bien « de ce qui est arrivé à Lulu, je ne peux vous raconter que ce que je sais ».

Lulu est une femme d’une quarantaine d’année, qui va décider de faire une parenthèse dans sa vie, de se donner une bouffée d’air, et un jour, de ne pas rentrer tout de suite à la maison, malgré son mari, malgré ses trois enfants.

Lulu est extrêmement touchante. Elle n’est pas belle, fatiguée, et traîne avec elle un air d’une douce tristesse. Elle va doucement s’éveiller à la vie avec des choses simples, un air marin, des rencontres, des promenades sur le sable…

Etienne Davodeau - Lulu Femme Nue 2 - Futuropolis Cette BD réussit un équilibre parfait entre un réalisme quotidien assez frontal et des personnages très communs, empreints de bienveillance. Le graphisme, presque toujours dans des tons orangés et bleutés, est aussi réaliste que les dialogues et les pensées, et l’ensemble conjugué donne un côté doux à cette histoire enveloppée de vraie mélancolie.

Les expressions des visages, où les rides et les marques du temps sont très présentes, sont exceptionnellement bien rendues (à noter en particulier le regard de la vieille dame dans le volume 2). On entre dans cette BD en deux bulles, on ressort bouleversée des deux volumes.

C’est poignant. L’émotion prend vite le dessus, l’estomac se serre, les yeux picotent, le message est direct et subtile, la vulgarité est bannie. C’est joliment dessiné, c’est joliment dit.

Cette BD est absolument sublime. A lire impérativement.

Auteur découvert en pianotant d’un blog à l’autre, en s’arrêtant sur le billet de Keisha (à lire sur en lisant en voyageant) … Vraiment, un grand merci à Keisha pour cette bouleversante découverte !

Le mélange des genres Prix du Festival Angoulême

Prix « Essentiel » Festival d’Angoulême 2009

Challenge le Mélange des genres

Etienne DAVODEAU, Lulu femme nue
Parution : Novembre 2008 T1 / Mars 2010 T2 – Futuropolis




Lulu femme nue - Solveig Anspach
Adaptation en janvier 2014

Film : Lulu femme Nue
Réalisateur : Solveig Anspach

Avec : Karin Viard, Bouli Lanners, Claude Gensac

16 réflexions au sujet de « Lulu Femme nue – Etienne Davodeau »

  1. j’ai adoré moi aussi …bien que je n’aime pas le coup de crayon de Davodeau !!! (c’est un comble)
    Lis « les Ignorants »,du même, dans une autre veine c’est Tb aussi

  2. Je l’avais lu et j’avais moi aussi beaucoup aimé. Du coup, j’avais enchaîné avec les ignorant de Davodeau, qui est tout aussi chouette, bien que très différent !

  3. De mon côté j’avais adoré le tome 1 mais j’avais du attendre longtemps (et avec impatience) le tome 2 et du coup j’avais été déçue mais je reste persuadé que si j’avais lu les deux à la suite comme un seul album j’aurai aimé beaucoup plus. Davodeau est un auteur de BD que j’aime beaucoup même si je n’aime presque jamais ses visages mais ses histoires sont très réussies et ses paysage aussi je trouve ;-)

    • Tu n’es pas la seule à ne pas avoir accroché au volume 2 ; moi, j’ai été happée par les 2, et si les autres histoires sont aussi réussies, je vais vite les découvrir !

  4. Chic chic! Actuellement pas disponible à la bibli, mais je veux la relire, car j’ai commis l’erreur de laisser passer du temps entre les deux tomes; voilà, tu peux continuer tout doucement avec cet auteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>