L’indifférent – Laure Protat

Laure Protat - L'indifférent - ArléaCoup de coeur !

- Rentrée littéraire 2014 – Premier roman –

L’indifférent est un premier roman coup de coeur, extrêmement bouleversant, étonnant de simplicité et de sincérité, totalement poignant.

Laure Protat n’est qu’une enfant lorsqu’elle perd son père. La mort d’un père est un événement qui chamboule une vie.

Lorsque ce père se suicide, c’est l’incompréhension, le vide, l’indifférence, avant la prise de conscience.

Et c’est tout cela et bien plus que Laure Protat nous raconte aujourd’hui à 29 ans, avec la maturité d’une jeune femme, avec un regard juste, qui tente de comprendre les failles, qui tente de comprendre ce père qu’elle adorait, ce père qui aurait aimé être écrivain et qui ne l’a jamais été.

Elle le sera à sa place, comme un besoin irrépressible et nécessaire.

« L’homme qui s’est suicidé, l’homme qui est mort le 20 juillet 1999 une balle dans la tête, abandonnant ses enfants, cet homme-là n’est pas mon père ».

J’ai plongé dans ce livre en trois mots et je n’ai pas pu le lâcher.

Laure Protat réussit à entrer dans l’intime et le personnel avec une grande subtilité et une grande finesse.

Elle arrive à prendre le recul nécessaire à son récit pour éviter tout débordement et tout pathos inutile, et sait au contraire rester assez lucide sur ce père, et surtout sur elle-même.

En plus, c’est extrêmement bien écrit, la sincérité englobe tout ce livre dans une triste douceur, dans un amour finalement indéfectible.

Ce livre m’a touchée au plus profond de moi, son histoire n’est évidemment pas la mienne. Mais elle s’appelle Laure, mon père était né le 20 juillet et me manque autant qu’à elle.

Mes larmes coulent en écrivant ce billet, comme elles ont coulé en lisant ce livre ; je m’arrête donc mais vous recommande chaudement de le lire, en espérant qu’il vous plaira autant qu’à moi.

Les premières lignes de L’indifférent :

L’AN mil neuf cent quatre-vingt-dix-neuf le vingt juillet.
à : douze heures vingt
AFFAIRE
PROTAT Hugues
Suicide par arme à feu

La présentation par d’éditeur Arléa :

La vie se scinde en deux. Un jour d’été, un homme met fin à ses jours. S’arrête alors le temps du bonheur. Commence celui des questions déchirantes. Car il n’a rien laissé : ni lettre, ni explications. Comment vivre avec ça ? Comment continuer, se construire ? Quelle place donner à l’absent ? Et d’abord qui était-il vraiment ?
Le temps a passé mais les obsédantes questions demeurent. C’est pour tenter d’y répondre que sa fille, qui lui ressemble tant, partageant avec lui le tourment de l’écriture, entreprend de chercher un sens à cet abandon.

Challenge RL 2014Laure PROTAT, L’indifférent
Parution : 28 Août 2014 – Arléa

_____________________________
(Dernière mise à jour : 30/08/2014)

6 réflexions au sujet de « L’indifférent – Laure Protat »

    • Oui, c’est un livre très fort, surtout la « première partie » (même si elle n’existe pas de manière explicite).

  1. Une lecture qui t’a bouleversée, on le ressent parfaitement à la lecture de ton billet. Le sujet est fort mais peut-être trop intime pour que je me laisse tenter.

  2. Je ne l’avais pas remarqué celui-ci, ton commentaire me plait beaucoup donc je l’ajoutes à ma liste (j’avais déjà une PAL qui débordait,voilà maintenant que ma liste rentrée littéraire 2014 prend le même chemin
    si ce thème te plait et si tu ne l’a pas lu je te conseille « l’être de sable » de Sonia FRISCO une pépite qui sera mon coup de cœur 2014
    http://eveyeshe.canalblog.com/archives/2014/08/27/30484104.html

    • C’est vrai qu’avec la rentrée, les PAL prennent des proportions gigantesque ! Et non, je ne connaissais pas l’être de sable, merci du conseil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>