Les vieux fourneaux – Tome 3. Celui qui part – Lupano & Cauuet

Lupano Cauuet - Les vieux fourneaux 3 celui qui part - Dargaud

Welcome back ! Une fois qu’on a rencontré Les Vieux fourneaux, impossible de passer à côté, de ne pas replonger dans leur délire, et c’est donc avec un immense plaisir que l’on retrouve nos compères dans ce 3e tome, meilleur que le précédent !

Et ils n’ont pas faibli. On les retrouve déguisés en abeille, toujours activistes engagés et prêts à se battre pour les meilleures causes avec leur groupe « Ni yeux, ni maîtres ». Mais pas toujours dans une forme olympique. Lorsqu’Antoine (un petit rappel, c’est le grand-père de Sophie) revient d’une opération sauvetage-des-moutons-de-la-noyade de la voisine Berthe, mimile, le copain de toujours, se retrouve à l’hôpital.

C’est l’occasion pour Sophie de mettre les points sur i, de découvrir la raison de l’animosité entre son grand-père et la voisine Berthe, de mettre à jour quelques secrets, de faire connaissance d’un australien unijambiste et borgne aux superbes allures de pirates et de faire des découverte sur la jeunesse de mimile.

Le 2e tome (Bonny et Pierrot) m’avait paru un peu moins bon que le 1er tome (Coup de coeur). Eh bien le tome 3 est magnifique et n’a pas du tout le côté parfois décevant des suites, bien au contraire. Tout en gardant l’originalité des personnages et leurs caractéristiques, l’histoire se renouvelle, aucune impression de redite, aucun ennui.

Vraiment, quel régal de partager la mauvaise foi et la mauvaise humeur de ces pépés grincheux et touchants, leurs coups de gueule, leurs expressions fabuleuses avec leurs grosses lunettes et leurs sales caractères. Quelle joie de partager les incompréhensions de Sophie, son très joli spectacle de marionnettes sur l’histoire de Berthe, ses bouderies face à ces p’tits vieux tordus et si chouettes en même temps.

Ce n’est pas la peine de convaincre ceux qui ont déjà lu et adoré les deux premiers tomes, mais pour les autres, avec les fêtes de Noël qui arrivent à grands pas, quel beau cadeau ! Mais il faut offrir les trois, car c’est une série à lire dès le début et dans l’ordre.

Les avis de Canel, Violette et Gambadou.

La 4e de couverture des éditions Dargaud :
(ou la présentation différente du site Dargaud)

« Plutôt crever !
Ils ont engrossé les banques toute leur vie comme des esclaves pour se payer leur petit pavillon de merde et leur piscine, qu’ils comptent pas sur moi pour venir leur racler la vérande ! »

Challenge RL 2015Wilfrid LUPANO & Laurent CAUUET
Les vieux fourneaux. Tome 3
Celui qui part.
Dargaud, Novembre 2015, 64 pages

12 réflexions au sujet de « Les vieux fourneaux – Tome 3. Celui qui part – Lupano & Cauuet »

  1. Ma bibliothèque ne l’a toujours pas, c’est un scandale ! Mais pourquoi mon appartement est-il si petit ? J’ai tellement hâte de les retrouver ces trois-là, je suis complètement fan comme toi. J’ai juste regardé la 1ère page et voir mon cher Pierrot en abeille m’a déjà fait pleurer de rire !

    • Je te comprends, le début est à mourir de rire ! Il a – enfin ils ont – de ces expressions, avec leurs allures bringuebalantes, leurs craquages, leurs sauts de caractères, c’est absolument superbe. Et j’ai retrouvé dans ce 3e tome le côté plus personnel et intime que j’adore, et que j’avais un peu perdu dans le numéro 2. A ne pas manquer, sans aucun doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>