Les nuits de Reykjavik – Arnaldur Indridason

Arnaldur Indridason - Les nuits de Reykjavik - Métailié (Avis de Valérie)

Dans le dernier roman d’Arnaldur Indridason, nous retrouvons notre commissaire Erlendur au tout début de sa carrière. Il vient en effet d’entrer dans la police et doit s’occuper des problèmes de tapage nocturne ou des clochards qui survivent comme ils le peuvent. Mais comme les fans d’Erlendur le savent, il est obsédé par les histoires de disparation, qui le renvoient à sa propre histoire. Et quand Hannibal, un clochard, est retrouvé mort par des enfants, il ne peut faire comme ses collègues et classer ce décès parmi les décès accidentels parce qu’il a plusieurs fois croisé le chemin d’Hanibal. Très vite, un bijou retrouvé près du pipeline dans lequel Hannibal vivait va lui rappeler le dossier d’une femme disparue. Il n’en faut pas plus pour qu’Erlendur enquête dans son coin.

Ce nouveau roman mettant en scène Erlendur nous permet de comprendre ses débuts dans la police, de voir comment très vite il est remarqué par le commissaire Marion Brem pour à son opiniâtreté. Mais ce qu’on découvre surtout et ça, c’est tout à fait nouveau, c’est un Erlendur qui vit une histoire d’amour une jeune fille. Il est difficile de parler d’amour car Erlendur est fidèle à lui-même, distant et discret, et même si ces moments où on le voit « en couple » sont rares, ils nous permettent de mieux comprendre Erlendur. On sent d’ailleurs qu’Arnaldur Indridason va nous écrire un second tome sur les débuts de son commissaire puisqu’il nous laisse en plein suspense concernant cette relation. Comme toujours, Arnaldur Indridason en profite pour traiter de faits de société, ici la violence conjugale et les sans-abris et il le fait toujours intelligemment.

C’est toujours un plaisir de retrouver Erlendur et je ne l’ai pas boudé. J’ai une préférence pour Etranges Rivages qui reste pour moi bien plus qu’un polar et que je trouve poétique. Je serai ravie de retrouver la suite des débuts de notre commissaire préféré.

Publié le 5 février chez Métailié que je remercie pour l’envoi de ce roman.

Challenge rentrée d'hiver 20153 coeurs

20 réflexions au sujet de « Les nuits de Reykjavik – Arnaldur Indridason »

  1. Je n’ai jamais lu Indridasson et pourtant ce n’est pas faute d’en entendre parler ! Mes copines du comité de lectures ont des fans.

    • Pour moi, Etranges Rivages est au dessus de tout ce qu’a écrit Indridason. Tu as commencé par le meilleur, mais le reste est très bien aussi.

  2. Fred Vargas nous emmène aussi en Islande dans son dernier roman mais Adamsberg ne semble pas connaître Erlendur. C’est dommage, il aurait pu l’aider efficacement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>