Les loyautés – Delphine de Vigan

Delphine de Vigan - Les loyautés - JC Lattes

RL2018. Les loyautés, ce sont des liens invisibles qui nous attachent aux autres, ce sont les lois de l’enfance qui sommeillent à l’intérieur de nos corps. Derrière cette belle présentation en exergue du roman de Delphine de Vigan, le lecteur va croiser quatre principaux personnages, dont les points de vue vont se succéder et se croiser autour de la loyauté.

Le roman se lit d’une traite, très facilement, sans peiner, mais il m’a manqué quelque chose.

En bref, Hélène est persuadée qu’elle a tout compris, que Théo est un élève maltraité. Elle projette son histoire personnelle sur lui. Elle veut l’aider et le protéger, agir, sans trop en faire, en trouvant les bonnes limites. J’ai trouvé le sujet intéressant, mais il est abordé un peu trop en surface.

Et ce n’est pas la seule chose qui aurait mérité un traitement plus profond. La naïveté des propos fonctionne bien lorsque les personnages qui s’expriment sont les deux enfants, Mathis et Théo (parents divorcés, père en difficulté), qui découvrent les joies de l’alcool, de l’ivresse et de l’excès. Ils sont jeunes, ils utilisent peu de mots, leur façon de s’exprimer est naïve. Ok.

Cela est plus gênant lorsque c’est un adulte qui prend la parole. Quand Hélène ou Cécile expriment leurs déceptions, leur mal-être, leurs questionnements, bref, quand elles interviennent, j’ai eu le sentiment qu’elles s’exprimaient presque au même niveau que leurs enfants. Un problème de registre peut-être. Certains comportements, certaines expressions m’ont semblé trop naïves, trop simples. D’ailleurs, je n’ai pas cru du tout à la difficulté de couple (je n’en dirais pas plus …). Le sujet choisi par Delphine de Vigan n’est pas léger, il est intéressant, il aurait mérité du « plus », plus de mots, plus de réflexions, plus d’épaisseur.

Ceci dit, je ne me suis pas ennuyée une seconde, j’ai aimé tourner les pages au rythme de la loyauté, loyauté envers soi-même, loyauté vis-à-vis des autres, des parents, etc. Ce livre restera donc synonyme d’un petit regret et d’un agréable effleurement.


Les premières lignes :
(lire un extrait plus long)

Les loyautés

Ce sont les liens invisibles qui nous attachent aux autres – aux morts comme aux vivants -, ce sont des promesses que nous avons murmurées et dont nous ignorons l’écho, des fidélités silencieuses, ce sont des contrats passés le plus souvent avec nous-mêmes, des mots d’ordre admis sans les avoir entendus, des dettes que nous abritons dans les replis de nos mémoires.

La présentation des éditions JC Lattès :

« Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révelerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ? »


Delphine de VIGAN
Les loyautés
Janvier 2018, JC Lattès, 208 p.

RL2018 n°2 – Challenge rentrée littéraire janvier 2018

14 réflexions au sujet de « Les loyautés – Delphine de Vigan »

    • Ton commentaire m’a fait beaucoup rire !
      Je dois admettre que je l’ai lu sans déplaisir ce livre, d’une traite, que ce n’était pas désagréable pour moi, mais ce n’était pas assez. J’ai un peu eu l’impression de lire un roman d’écrivain débutant, ce qu’elle n’est pas.

      Et puis, un petit aveu : quand je suis dans le mood pour (bon, ce n’est pas toujours le cas …), j’aime bien parfois lire des romans faciles et pas toujours exceptionnel ;-)

  1. Je n’ai jamais lu de Vigan et n’en ai aucune envie. C’est étonnant quand même cette réticence que nous inspirent certains écrivains (peut-être à tort).

  2. Je n’ai lu que les heures souterraines, et je n’ai jamais eu envie de relire De Vigan, les thèmes abordés ne me plaisent en général pas, et ce n’est pas non plus ce titre qui me fera changer d’avis.

    • Les heures souterraines est très différent de ce dernier roman, il est plus intimiste, plus solitaire. Les loyautés m’a fait plutôt penser à No et Moi, avec le parallèle des rapports adultes / enfants.

Répondre à sylire Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>