Les Grandes Espérances – Charles Dickens

Charles Dickens - Les grandes espérances - Folio

Les Grandes Espérances est un de ces livres cultes, considéré comme l’un des plus grands romans d’apprentissage du XIXe siècle.

Philip Pirrip, que tout le monde appelle « Pip » est le jeune héros de ce roman. Orphelin, il est élevé par sa soeur plus âgé, coléreuse et acariâtre – épouse du gentil forgeron Joe – et qui a tendance à avoir la main assez légère, façon pour elle de « l’élever à la cuillère ».

Pip grandit dans cet environnement inculte et illettré, mais il lui arrivera plusieurs aventures. Il rencontrera un forçat terrifiant dans les marais voisins, mais aussi Mlle Havisham, qui ne vit que cloitrée chez elle depuis un très ancien chagrin d’amour, ainsi que la jeune et belle Estella, la fille adoptive de Mlle Havisham.

Un jour, Pip apprend qu’une personne mystérieuse a décidé d’être son bienfaiteur, et lui donne l’argent nécessaire pour s’élever dans le monde, devenir un bourgeois, acquérir une éducation, la connaissance du monde, et vivre à Londres. Il changera, fera des rencontres, des erreurs et connaîtra ses premières désillusions.

Le roman est découpé en trois grandes parties. La première partie, qui raconte la jeunesse de Pip, avant qu’il parte à Londres, est vraiment passionnante. On se prend d’affection pour Pip – et pour son oncle Joe -, on découvre l’Angleterre du début du XIXe siècle avec en filigrane les souvenirs de Dickens lui-même ; il devient presque impossible de lâcher ce livre très romanesque.

En revanche, une fois à Londres, c’est à dire toute la deuxième partie, l’intérêt s’étiole un petit peu, on doit avouer avoir trouvé que c’était un peu longuet à certains moment, et avoir eu envie de tourner un peu vite les pages ….Cette deuxième partie, « la deuxième phase des espérances de Pip », est donc celle que l’on a le moins appréciée, mais notre intérêt a de nouveau rebondi avec la troisième et dernière partie (mais on ne vous dira pas pourquoi, pour garder un peu de mystère …).

Dickens sait créer des personnages attachants ou détestables et des environnements tellement caricaturaux, qu’il flotte une bienveillance légère, teintée d’humour sur l’ensemble du livre, même si Les Grandes Espérances est un roman assez noir.

Au final, si Les Grandes Espérances est un grand livre romanesque de Charles Dickens, on lui préfère néanmoinsOliver Twist.

Les premières lignes du roman Les Grandes Espérances :

Comme le nom de famille de mon père était Pirrip et mon prénom Philip, ma langue, dans ma petite enfance, ne sut rien articuler de plus long ni de plus explicite, pour l’un et l’autre de ces noms, que Pip. C’est donc sous le nom de Pip que je me désignai, et sous le nom de Pip que je vins à être désigné.

Présentation de l’édition Folio Classique (4e de couverture) :

Roman de l’enfance et de l’adolescence, histoire d’une éducation, aventure psychologique et morale de portée universelle, Les Grandes Espérances, avant-dernière œuvre achevée de Dickens, surprend par sa fraîcheur, le renouvellement constant de l’invention, le comique. Le héros-narrateur, Pip, passe de l’enfance dans un village, où il est apprenti-forgeron, à une adolescence fastueuse et dissipée à Londres. Les moments pathétiques alternent avec les instants cocasses. L’histoire du forçat enrichi et condamné à mort est digne de Victor Hugo. La présence des rêves, ou de certaines scènes fantastiques, comme la vue soudaine des gibets à l’entrée de la ville, donne au roman sa dimension poétique. Et il y a quelque chose d’étonnamment moderne dans les deux fins, l’une malheureuse, l’autre heureuse, du roman, au moment où l’homme, Pip, et la femme, Estella, ont été mûris et châtiés par les épreuves.

Charles DICKENS
Les Grandes Espérances
Traduit de l’anglais par Sylvère Monod
Parution : 1935 (1ère parution) – Gallimard / Folio Classique n°3190
Original : 1861, Great Expectations

le-mois-anglais-juin 2014 Le mélange des genresChallenge XIXechallenge-un-pave-par-mois

2 réflexions sur « Les Grandes Espérances – Charles Dickens »

  1. J’ai justement vu une des adaptations en film ce week-end :-)
    Cela m’a donné très envie de découvrir le roman, qui je pense devrait davantage me plaire. Je suis contente d’avoir lu ton avis, car cela m’y pousse à m’y atteler ! Peut-être pas pour ce mois anglais, mais pourquoi pas pour les prochains :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>