Les confidences – Marie Nimier

Marie Nimier - Les confidences - Gallimard

Un concept intrigant. La narratrice, Marie est une romancière (tiens, tiens …) qui va déposer des petites annonces à différents endroits d’une ville. Elle annonce vouloir recueillir de manière anonyme les confidences volontaires qui serviront de base à des textes de fictions.

En tant que lecteur, on se demande si c’est un procédé pour introduire des mini-textes, des petites nouvelles, des « microfictions » (à la manière de Régis Jauffret), un moyen romanesque original pour présenter ses écrits en format court.

Puis, une autre question surgit. Est-ce vrai ? Est-ce que la narratrice est Marie Nimier elle-même ? A-t-elle vraiment entrepris cette démarche pour écrire un livre autobiographique, en reprenant les confidences d’inconnus ?

La réponse est oui.

C’est donc une succession d’anecdotes réelles, de souvenirs, différents textes plus ou moins longs, plus ou moins intéressants, certaines confidences sont étonnantes, d’autres sont drôles, tristes, cocasses. Ce sont souvent des petits détails du passé qui resurgissent, des petits riens qui ont marqué le confident, mais qui peuvent avoir des allures de regrets, de trahisons.

J’avoue m’être interrogée sur la raison d’une telle démarche, si le manque d’inspiration en était la cause (cachée, même si non avouée), mais finalement, quelle que soit la raison, elle permet à des aveux de prendre forme, à des confessions d’être avouées, à un livre d’exister.

J’ai aimé l’idée de Marie Nimier, recevoir les personnes face à face, une simple table de bureau les sépare, et pour conserver l’anonymat, elle porte sur ses yeux un bandeau pour ne pas les voir. C’est donc sans enregistrement, mais en prenant des notes après écoute, qu’elle nous raconte ces tranches de vie (à l’exception des confidences qui ont été reçues par email).

C’est un livre pour les adeptes des nouvelles, des textes courts. C’est agréable à lire, Marie Nimier écrit bien, c’est fluide et plaisant.

Lecture duo avec ma chère Béa, qui a énormément aimé ce petit livre.

Prix littéraire :
Prix littéraire de la Ville d’Arcachon 2019


Présentation des éditions Gallimard :

Dans un appartement vide, meublé de deux chaises, une table et un immense philodendron, Marie recueille, les yeux bandés, des confidences.
Les candidats se sont inscrits anonymement. Ils prennent place sur la chaise libre et racontent ce qu’ils ont choisi de partager, souvent pour la première fois.
Remords, regrets, culpabilité, mais aussi désirs, rêves, fantasmes se dévoilent ; les confidences se succèdent, toujours plus troublantes.


Marie NIMIER, Les confidences
Gallimard, mars 2019, 192 pages

4 réflexions sur « Les confidences – Marie Nimier »

  1. Je suis plus enthousiaste que toi :) Certaines de ces histoires m’ont amusée, d’autres touchée ou terrifiée… un excellent moment de lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>