Les brutes – Philippe Jaenada

Philippe Jaenada - Les brutes - Points

Les brutes est un petit livre très drôle qui ramène au temps de la jeunesse de Philippe Jaenada, au temps où le service militaire existait encore, où les jeunes hommes devaient passer par l’épreuve des trois jours – qui duraient alors réellement trois jours -, au temps où beaucoup d’entre eux s’interrogeaient sur la meilleure façon d’y échapper.

Et Philippe Jaenada bien sûr, n’était pas le genre à vouloir faire son service militaire, mais celui à vouloir passer outre, coûte que coûte. Il nous raconte les étapes qu’il a traversées, les réflexions « profondes » qu’il a menées, pour atteindre son objectif. Est-ce que la technique de la langue de bœuf fonctionnera ? Est-ce que celle consistant à passer d’une cuite carabinée à l’ingurgitation de plus de trente cafés serrés convaincra ?

Si vous vous le savoir, si vous voulez sourire (et même carrément rire), si vous voulez (aussi) constater que les parenthèses de Philippe Jaenada est un style qui lui est (vraiment) propre, qui existe depuis plusieurs années (et pas seulement depuis Sulak, son roman dont on a beaucoup parlé), et bien surtout (oui surtout), n’hésitez pas.

Et hésitez encore moins, car Les brutes a un avantage qui se perd malheureusement de plus en plus, c’est qu’il est illustré par des dessins de Dupuy et Berberian, qui illuminent à merveille les propos et l’humour de Jaenada, avec des perles, comme « le messager », « la stratégie de l’inflexibilité » ou « l’élaboration d’un plan infaillible ».

Après avoir lu Sulak, suivi les nombreux avis sur les blogs, échangé de vive voix sur ce livre, notamment dans Bibliomaniacs (à écouter, bien sûr ! cliquer ici), après avoir rencontré et écouté Philippe Jaenada au salon du livre 2014, une chose est certaine, c’est qu’il sait titiller la curiosité.

Et bien, il a bien fait, et contrairement à Sulak, aucune hésitation quant à savoir si ce livre on l’aime un peu, beaucoup ou passionnément, on a tellement aimé la façon dont Philippe Jaenada se moque de lui, on a tellement aimé les dessins, et on a tellement ri, qu’on va dire sans hésiter qu’on l’a passionnément aimé cette fois-ci.

Les premières lignes du roman/récit Les brutes :

Je suis entouré de plusieurs types au regard dur, grands ou trapus, des brutes épaisses tout en muscles qui n’ont qu’un but en tête : m’écraser. Ils ne s’en cachent pas, ils veulent me coincer, m’empêcher de vivre normalement, me soumettre à leur volonté par la force, m’humilier puis m’aplatir, m’étouffer, me broyer, me détruire (les brutes).

La présentation par l’éditeur :

Les brutes sont partout. Nous subissons leur loi, que ce soit à l’école, au catéchisme, à l’armée ou en amour. Un homme pourtant s’est rebellé : Philippe Jaenada a su dire non à la cantinière, refuser Dieu et défier l’armée. Convoqué pour ses trois jours de service militaire en octobre 1984, il se retrouve encerclé par les brutes, mais rira bien qui rira le dernier…

En version audio :

Philippe JAENADA, Les brutes
Parution en 2006 aux éditions Scali / Janvier 2009 aux éditions Points (n°2070)

8 réflexions au sujet de « Les brutes – Philippe Jaenada »

  1. Que te dire?
    Ai-je envie de retenter l’expérience Jaenada?
    Est ce que s’il s’en prend à l’armée je serai plus séduite que quand il est fan absolu de Sulak?
    Je ne sais pas, je m’interroge; en tous les cas, tu le vends vraiment bien ce livre, puisque j’hésite;…

    • Ce n’est toujours pas de la grande littérature, c’est clair, mais pour un petit livre détente « vite fait » (ca se lit très vite), avec un brin de moquerie et de dérision, ça passe vraiment tout seul, et ça passe très bien ! Je te l’envoie si tu veux :-)

  2. ça a l’air super, je vais le lire! et j’aime beaucoup dupuy et berberian, j’avais rencontré berberian à un salon, il était adorable, on avait discuté hyper longtemps (alors qu’il y avait une queue monstrueuse qui attendait pour lui parler ^^)

    • Je l’ai rencontré dans le cadre des rencontres auteurs du Prix ELLE 2014, et c’est vrai qu’il est très sympa ! Je vais lire Le chameau sauvage alors :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>