Le Prix SNCF du Polar 2014 : on y était !

Prix SNCF PolarPRIX SNCF DU POLAR 2014 :

On était à la 14e cérémonie de remise des prix SCNF du Polar, et on a passé une super soirée !

D’abord, cela se passait à l’Institut du Monde Arabe avec une exposition sous les auspices d’Agatha Christie et l’Orient Express (pour ceux qui avaient le temps d’y aller avant…).

Puis, la cérémonie en elle-même a commencé un peu plus tard, dans une salle avec des sièges en cuir d’un wagon 1ère classe – on était très bien installés – avec une introduction de Jean-Pierre Dionnet, qui a présenté toute la cérémonie en duo avec Frédéric Ferrer.

Un groupe d’excellents musiciens étaient présents, les Insolites, qui ont animé la soirée avec, entre autres, des morceaux de musique de films cultes. On ne résiste pas à vous faire écouter un extrait d’un morceau choisi :




Les Prix ont été remis en présence du Président de l’Institut du Monde Arabe, Jack Lang (oui, oui, le même), qui a joliment dit, en parlant d’Agatha Christie (dont il aurait lu tous les livres plus jeune), qu’elle était :

« Délicieusement démodée, perpétuellement vivante »
(merci à Claude Combet, journaliste à Livre Hebdo, de me l’avoir gentillement rappelé).

Le Prix SNCF du Polar / livre 2014 :

La présentation des trois livres a été très originale, avec la réalisation sur fond musical de la couverture des trois livres par un « Sand Artist », David Myriam, qui a réalisé sur une plaque posée devant lui, et projetée sur écran, les dessins de la couverture des trois livres. Sa dextérité est étonnante et le résultat très ressemblant (pour plus d’info Allez sur son site, on voit sur la page d’accueil sur la droite l’exemple de ce qu’il a fait avec Yeruldelgger):

Sandrine Collette - Des noeuds d'acier - DenoelMartin Waites - Né sous les coups - RivagesIan Manook - Yeruldelgger - Albin Michel












Les trois livres sélectionnés étaient :
- Des noeuds d’acier, de Sandrine Collette
- Né sous les coups, de Martyn Waites
- Yeruldelgger, de Ian Manook

C’est Yeruldelgger qui a été sélectionné. Une petite vidéo (très amateur, de l’indulgence…) lors de la remise du prix et les quelques mots de Ian Manook.

A la fin de son discours, en homme très romantique, Ian Manook a promis à sa femme qu’avec les royalties, il l’emmènerait (re)faire le voyage de l’Orient Express en amoureux. Il mérite de gagner, non ?

Le Prix SNCF du Polar / bande dessinée 2014 :

Cinq albums étaient en compétition. Ils ont été présentés par montage des différents albums. Lors de cette présentation, on s’est précipité pour noter une BD, avec un style de dessins totalement inconnu, et qui avait l’air absolument géniale… et c’est elle qui a gagné le Prix !

Derf Backderf - Mon ami dahmer - Ca et La

L’auteur vivant à Cleveland, on a eu droit à une vidéo de remerciements ; il a l’air très sympa Derf Backderf, et il l’avoue, donner un prix SNCF à une bande dessinée de polar, ca le fascine, et il trouve que la France ….. « it’s so cooool ».

Et bien, nous aussi, on le trouve bien cool Derf Backderf.

Cette Bande dessinée est encensée par toutes les personnes l’ayant lu (ça, on ne l’a su qu’après, au cocktail…) ; on vous en dit plus très vite.




Le Prix SNCF du Polar / Court métrage 2014 :

Shane Atkinson - Penny Dreadful

Là, attention, c’est un court métrage absolument génial, plusieurs fois primés, et une nouvelle fois récompensée. C’est du noir, très noir, c’est trash et drôle. C’est excellent.

Le trailer, c’est ici via youtube.

Voilà pour la cérémonie, et puis après, cocktail au dernier étage, avec vue sur Paris, petits fours et champagne …. C’était un super moment, en espérant avoir pu vous en faire profiter un petit peu.

Et pour finir, un grand merci à Julie :-)

7 réflexions au sujet de « Le Prix SNCF du Polar 2014 : on y était ! »

  1. Et j’ai oublié de dire qu’un long métrage avec le réalisateur était en cours de projet ! A suivre donc, et puis, en plus d’être romantique, Ian Manook a vraiment l’air très sympa.

  2. Merci de partager ce moment. Penny Dreadful est un régal, je l’avais adoré lorsque la SNCF nous l’avait présenté au Salon du livre.
    Tu as raison, rien que pour le romantisme (ça ne sent pas trop dans son polar et heureusement), il méritait de gagner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>