Le Poète de Gaza – Yishaï Sarid

Yishaï SARID - Le poète de Gaza - Actes Sud Babel noir

Grand Prix de la Littérature policière 2011, autour d’un agent des services secrets israéliens, qui se fait passer pour un futur écrivain, pour approcher et demander de prétendus conseils à Dafna pour son roman.

Pour les férus de littérature, le concept de l’approche de l’agent secret autour de la création d’un roman est accrocheuse. Comme le titre l’indique, un poète va également faire son entrée dans la photographie. Mais le côté littéraire ne sera pas développé.

Derrière cela, c’est bien la guerre israélo-palestienne qui est traitée en toile de fond, les attentats suicides, des interrogatoires dans une cave, la sécurité qui ne tient qu’à un fil. On trouvera aussi un peu de drogue, des rapports filiaux compliqués, des moralités en dents de scie.

Même si le roman est agréable à lire, le suspens n’était pas vraiment au rendez-vous et la tension psychologique très en surface. Vous ne lirez pas un « thriller captivant » tel qu’annoncé sur la 4e de couverture. En revanche, vous lirez un bon roman noir assez lent, sur fond de violence quotidienne latente et de doutes permanents, qui s’écoule autour de plusieurs rencontres humaines.

En savoir plus sur l’auteur :
Yishaï Sarid est né en 1965 à Tel-Aviv. Il est avocat en exercice et allié aux anciennes familles fondatrices du pays. Il est le fils de Yossi Sarid, célèbre politicien, député, fondateur d’un petit parti de gauche, infatigable militant pour la paix, essayiste et poète. (Source : site Actes Sud)

Prix littéraire :
Grand Prix de Littérature Policière 2011


Les premières lignes :

Je suis resté encore un instant dans la voiture. Non seulement pour bien m’imprégner de sa photo, mais aussi pour écouter jusqu’au bout Here Comes the Sun. George Harrison ne passe pas souvent à la radio et en plus on entend rarement d’aussi bonnes chansons le matin.

La présentation des éditions Actes Sud :

Attention, présentation Spoiler !

Un agent important des services secrets israéliens spécialisé dans la mise en échec des attentats suicide se voit confier une mission particulière. Il doit entrer en contact avec Dafna, une romancière israélienne, en se faisant passer pour un jeune auteur en quête de conseils. Il nouera progressivement des liens d’amitié avec elle et lui proposera d’exfiltrer de Gaza son ami Hani, un poète palestinien atteint d’un cancer en phase terminale, afin de le faire soigner en Israël. Sa cible : le fils de Hani, chef d’un dangereux réseau terroriste.
Mais à mesure qu’il pénètre les vies de Dafna et de Hani, le mur de ses certitudes s’effrite. Les deux écrivains rallument en lui des sentiments étouffés par des années d’interrogatoires musclés, de tortures et d’assassinats. Il poursuit néanmoins sa mission, tenu par un sens du devoir et des réflexes de soldat profondément enracinés. Mais pour combien de temps encore ? Thriller captivant, Le Poète de Gaza est une véritable opération à coeur ouvert sur la société israélienne. Sans anesthésie et sans concession.


Yishaï SARID
Le Poète de Gaza
Traduit de l’hébreu par Laurence Sendrowicz
Actes Sud, janvier 2011, 224 pages
Babel noir n°75, Janvier 2013, 272 pages.

6 réflexions au sujet de « Le Poète de Gaza – Yishaï Sarid »

    • J’aimais beaucoup le titre et la couverture Babel noire, ça ne suffit pas toujours à emporter l’ensemble du livre, même si je ne regrette pas du tout cette lecture, je m’attendais à être beaucoup plus emportée.

    • Tiphanie, je suis bien d’accord avec toi, je suis une grande fan des Babel de manière générale, et j’ai toujours envie de lire un Noir dans cette collection.

Répondre à miriam Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>