Le mystère Sherlock – J.M. Erre

J M ERRE - Le mystère Sherlock - Buchet Chastel

Dans la vallée suisse de Meiringen, l’hôtel Baker Street reçoit une dizaine de pontes et d’universitaires venus participer à un colloque sur Sherlock Holmes. Au cours de cette rencontre doit aussi se décider quel sera l’heureux élu de la première chaire d’holmésologie à la Sorbonne.

Mais une avalanche est venue perturber ce meeting de haut vol, coupant totalement l’hôtel de l’extérieur pendant 4 jours. Une fois que la porte est enfin ouverte, que découvre le commissaire Lestrade ? Dix corps alignés, et pas un seul survivant.

C’est en étudiant les lettres, comptes-rendus et enregistrements découverts dans les chambres de tous les participants qu’il va commencer son enquête, pour tenter de découvrir qui est le meurtrier …

Il ne s’agit pas d’une enquête classique, nous sommes ici dans l’exagération la plus totale, c’est décalé, drôle et très caricatural. Tous les personnages ont des caractères très marqués et des spécificités dignes des meilleurs contes avec des vrais et des faux gentils, des très très méchants, des sorcières, et toute la panoplie de personnages fantasques.

Le mystère Sherlock est un roman léger et humoristique, qui oscille entre le doux mélange de la fable et de la caricature fantaisiste, avec le roman d’enquête à la sauce Agatha Christie sur fond de Conan Doyle.

BibliomaniacsIl ne faut pas vraiment s’attendre un lire un policier, même si le suspens est quand même présent, mais plutôt une comédie des Petits nègres revisité, dans un style décalé, voire burlesque. C’est du policier boulevard, on passe un bon moment, on rigole et on attend la fin avec impatience …

C’est le coup de coeur de Marjorie du Bibliomaniacs de mai 2014.

Les premières lignes :

Sherlock Holmes pour les Nuls (extraits) :

H comme Holmésien : Mammifère bibliophile vouant une passion à Sherlock Holmes. Les spécialistes – à l’université et à l’hôpital – distinguent plusieurs catégories d’holmésiens. Les niveaux 1 à 3 désignent les amateurs du détective anglais créé par Arthur Conan Doyle en 1887.

La présentation de l’éditeur Buchet Chastel :

Meiringen, Suisse. Les pompiers dégagent l’accès à l’hôtel Baker Street. Cet établissement, charmant et isolé, a été coupé du monde pendant trois jours à cause d’une avalanche. Personne n’imagine que, derrière la porte close, se trouve un véritable tombeau. Alignés dans la chambre froide reposent les cadavres de dix universitaires.
Tous sont venus là, invités par l’éminent professeur Bobo, pour un colloque sur Sherlock Holmes. Un colloque un peu spécial puisque, à son issue, le professeur Bobo devait désigner le titulaire de la toute première chaire d’holmésologie de la Sorbonne. Le genre de poste pour lequel on serait prêt à tuer…
Hommage, plein de rebondissements, à Sherlock Holmes et à Agatha Christie ; regard amusé sur le petit monde de l’Université ; humour et légèreté. Pour lutter contre la déprime ambiante, Le Mystère Sherlock est idéal !

J.M. ERRE, Le Mystère Sherlock
Parution : Février 2012 – Buchet Chastel / Juin 2013 en Pocket (n°15357)

12 réflexions au sujet de « Le mystère Sherlock – J.M. Erre »

  1. Je n’ai pas pu le terminer ( humour très lourd) mais ‘j’avais beaucoup aimé ma première lecture de cet auteur : Série Z

    • Oui, ce n’est pas de la grande finesse, je suis d’accord, mais j’ai rigolé quand même :-) Je ne connais pas et note Série Z, merci.

  2. J’ai trouvé que c’était un joli hommage à la fois à Doyle et à Agatha Christie pour l’ambiance lieu coupé du monde. C’est une lecture bien sympa, je suis d’accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>