Le homard – Pascale Dietrich

Pascale Dietrich - Le homard - In8

Le homard est une nouvelle fraîche, à tendance policière humoristique et décalée, qui surprend par son originalité et sa vivacité.

Camille a un intérêt prononcé pour les tombolas ; elle participe à presque toutes celles, semble-t-il, qui sont organisées autour de sa petite vie, en Bretagne. Elle en profite pour refiler des objets dont elle ne veut plus, sachant pertinemment que les lots qui sont attribués sont généralement des objets dont plus personne ne veut.

Sauf le premier lot bien sûr, qui est supposé être celui que tout le monde souhaite. Et aujourd’hui, le premier lot est pour Camille ! Mais là, elle n’en veut pas : il s’agit d’un homard vivant.

Loin d’être un lot qui l’enchante, elle rentre chez elle retrouver son mari, Pierre, et met le homard dans l’aquarium. A partir de ce moment, tout va imperceptiblement et doucement dérailler. C’est par petites touches qu’on se rend compte qu’une ambiance étrange s’installe, un peu à la manière d’un conte, car on ne se sent pas dans la réalité dans cette nouvelle, mais dans un monde presque parallèle. Est-ce en raison de l’attachement de Camille au homard ? Des obsessions anguleuses de Pierre ? Du meurtre de l’anglais sur la plage qui échauffe les esprits ?

Le homard est un livre plaisant à lire, qui se lit vite, et qui intrigue – non pas tant par son intrigue justement – qui étonne par son originalité à la marge. Les personnages ne sont pas fouillés (c’est une nouvelle), mais une fraîcheur décalée donne un coup d’étrangeté agréable, même si cette nouvelle n’est pas exceptionnelle, mais derrière laquelle on sent toutes les possibilités de l’auteur, toutes les choses qu’elle pourrait nous dire, tous les mondes qu’elle pourrait déployer.

Le homard appartient à cette catégorie de livres pas trop sérieux et légers, qui promènent le lecteur dans une historiette sympa, et qu’on peut vraiment lire pour se détendre.

Les premières lignes du roman Le homard :

Le capitaine des pompiers se tenait tout droit sur l’estrade comme une bougie d’anniversaire sur un gâteau. Il était bedonnant et avait le visage marqué par la bière brune. Cette bière-là donne un teint et un air bouffi tout à fait particuliers, il n’y a pas à s’y tromper.

Présentation du roman Le homard par les éditions In8 :

Quand Camille gagne un homard vivant à la tombola, elle ignore encore qu’elle ne pourra l’ébouillanter. Mais entre-temps, elle s’est débarrassée d’un pic à glace, car c’est l’utilité des tombolas : on fait le ménage dans les placards. Près des plages, un premier touriste anglais est retrouvé mort. Puis un second. Est-ce trop pour une petite ville bretonne de 3000 âmes ? Doit-on parler de serial killer ?

Pascale DIETRICH, Le homard
Parution : Février 2013 – Editions In8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>