Le convoyeur du IIIe Reich – C.J. Box

C. J. Box - Le convoyeur du IIIe Reich - Ombres noires

Le convoyeur du IIIe Reich n’est pas vraiment un roman policier, c’est plus une nouvelle à vocation policière ; c’est très court et il n’existe aucune enquête.

Deux copains, Lyle et Juan, débarquent chez un avocat, Paul Parker, l’enlèvent et partent avec lui dans une voiture au milieu de nulle part, sans qu’on comprenne la raison de cet enlèvement.

Très vite, le mauvais temps et la neige se joignent à cette situation inexpliquée et étrange.

Ceci dit, on apprend assez vite que l’avocat est intervenu dans le cadre d’un problème de successions, et que le conducteur Lyle est l’héritier lésé, qui est entré dans sa phase de vengeance. C’est finalement une histoire d’héritage perdu, de spoliation, avec un héritier un peu simplet et perdu, qui décide de se faire justice à lui-même.

Ce livre est presque intégralement constitué de dialogues, sans réel profondeur, est très vite lu, et sans beaucoup de suspens. Malgré tout, sa lecture reste néanmoins agréable.

Le petit plus, c’est que l’histoire est basée sur un fait réel historique, illustré par une image que je ne vous dévoile pas pour conserver le mystère, mais qui est étonnante, tout comme le contexte qui l’entoure.

Et à la fin du livre, on trouve un petit entretien avec l’auteur, qui raconte comment il a trouvé la photo et explique le côté historique de cette historiette pseudo policière.

Les premières lignes :

Comme tous les matins, Champ, le vieux labrador sourd et aveugle de Paul Parker, se manifesta en enfouissant sa truffe dans le cou de son maître. Si Parker ne se levait pas aussitôt en écartant les couvertures, Champ aboyait jusqu’à ce qu’il cède.

La présentation par l’éditeur Ombres Noires :

Wyoming. Paul Parker, un avocat proche de la retraite, s’apprête à sortir son chien dans l’aube glaciale. Deux hommes surgissent alors de l’ombre et l’embarquent de force à bord d’un vieux pick-up.
La route et les kilomètres s’étirent dans un paysage désolé, la tempête guette à l’horizon, et c’est au milieu de nulle part que les ravisseurs vont parler. Un héritage volé, des générations spoliées, un zeppelin allemand… L’histoire, qui remonte à la seconde guerre mondiale, est tellement incroyable que Parker ne la prend pas au sérieux. Et pourtant…
C.J Box livre un récit rude, intense, dans une nature toute-puissante.

C.J. BOX, Le convoyeur du IIIe Reich
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Aine Weill
Parution : Mai 2014 – Ombres noirs (96 p.)
Original : Pronghorns of the Third Reich

_____________________________________
(Dernière mise à jour : 17/10/2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *