Le confident – Hélène Grémillon

Helene Gremillon - le confident - Poche Folio

Le confident attire automatiquement l’oeil dans les bacs avec son bandeau d’annonce sur fond rouge : un premier roman cinq prix littéraires. Et c’est vrai que c’est un premier roman vraiment sympa !

D’habitude, Camille n’ouvre jamais sa boite aux lettres, mais à la mort de sa mère, elle a reçu plusieurs lettres de condoléances, dont une qui ne cadre pas avec les autres. Elle est plus longue, n’est pas signée, parle de Louis et d’Annie, qu’elle ne connait pas… On est loin de la lettre de condoléances classique, plus près d’une erreur.

Mais Camille comprendra vite qu’il ne s’agit pas d’une erreur, une deuxième lettre faisant suite à la première, puis une troisième. De plus en plus intriguée, elle s’interroge, et attend la suivante.

Le roman alterne les lettres de Louis et la vie actuelle de Camille, mais l’histoire contenue dans les lettres prendra vite le dessus. Pourquoi Louis lui envoie-t-il ces lettres, qui parlent du passé, de la guerre, d’amour, de déchirure ?

Au bout d’un moment, Camille se demande si Louis lui parle d’elle, si elle est concernée par ces lettres, et elle attend chaque nouvelle missive avec de plus en plus d’impatience. Et nous, on attend comme Camille chaque nouvelle découverte, chaque nouvelle lettre qui en dévoile chaque fois un peu plus et qui reconstitue une histoire qu’on découvre, comme Camille, au fur et à mesure.

On se laisse prendre avec plaisir dans le piège épistolaire d’Hélène Grémillon, dans cette histoire d’amour contrarié, de rapports croisés, dans l’ambiance de la Deuxième Guerre Mondiale, avec ses déceptions, ses incertitudes, ses silences.

Ce livre se lit avec une grande facilité, on est au centre même de l’histoire, c’est bien construit et prenant, le suspens fonctionne et le plaisir avec, vraiment, c’est un premier roman plein de promesses, qui donne très envie de lire le deuxième, La garçonnière, qu’on va lire très vite d’ailleurs !

Prix Littéraires Prix du Premier Roman des Lauriers Verts de La Forêt des Livres 2010
Prix Jeune Talent Littéraire, Clubs de Lecture de Saint-Germain-en-Laye 2011
Prix Emmanuel Roblès, Prix des lecteurs de la Ville de Blois 2011
Prix Montalembert, Coup de Coeur du Jury 2011
Prix Palissy 2011

Les premières lignes du du roman Le confident :

Un jour, j’ai reçu une lettre, une longue lettre pas signée. C’était un événement, car dans ma vie je n’ai jamais reçu beaucoup de courrier. Ma boîte aux lettres se bornant à m’annoncer que la-mer-est-chaude ou que la-neige-est-bonne, je ne l’ouvrais pas souvent.

Hélène GREMILLON, Le confident
Parution : 2010 – Plon (Mars 2012 – Folio n°5374)

2 réflexions sur « Le confident – Hélène Grémillon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *