Le ciel par-dessus le toit – Nathacha Appanah

nathacha APPANAH - Le ciel par dessus les toits - Gallimard

Le dernier roman de Nathacha Appanah flotte dans une atmosphère étrange et poétique. A la manière d’un conte, les lieux sont indéterminés, le temps n’est pas défini, seuls les personnages existent, ou plutôt tentent d’exister, plus ou moins normalement, plus ou moins sereinement.

C’est par petites touches que l’on découvre l’univers de Phenix, qui se rebaptise ainsi pour tenter de renaître le jour où, sur scène, elle quitte son enfance dans un cri.

Elle ne veut pas reproduire l’éducation qu’elle a reçue, elle appellera ses enfants Loup et Paloma, ils auront les armes et les prénoms pour se battre, croit-elle, contre le monde. Son fils sera particulier dès sa naissance, il évolue dans des journées qui sont pour lui plus stressantes, moins compréhensibles. Il cherche la tendresse et l’amour qu’il ne trouve pas auprès de sa mère, au côté de sa soeur Paloma. Et le jour où l’absence de cette dernière le fait déraper, il provoque un accident de voiture en roulant à contresens. C’est à ce moment là que le livre s’ouvre et nous fait entrer dans cet univers en suspension.

Le titre, Le ciel par-dessus le toit annonce l’ensemble du livre, la volonté de s’extraire de la chape du monde qui écrase. La narration avance lentement dans un univers ondulant et aride, avec des phrases pleines de poésie – à défaut d’actions effrénées – qui les composent.

Une prose poétique qui rend la lecture légère, aérienne, pour dire joliment et en l’atténuant la violence de la vie. Le plaisir de lecture est réel, même si l’on s’interroge parfois sur le sens exact de certaines phrases, même si l’on est parfois perdu dans le voyage narratif et certaines enrobées littéraires. Comme à la lecture d’un long poème, on se laisse porter, et on apprécie.

Prix littéraire :
Sélection du Goncourt 2019
Sélection du Renaudot 2019
Sélection du Prix Femina 2019
Sélection du Prix du Roman FNAC 2019

Nathacha APPANAH
Le ciel par-dessus les toits
Gallimard, août 2019, 128 pages.

8 réflexions sur « Le ciel par-dessus le toit – Nathacha Appanah »

    • J’ai passé un bon moment de lecture, ceci étant, je suis restée assez éloignée des personnages, de leur vie et du texte finalement, même s’il m’a enrobé très agréablement.

    • Je mot « étrange » est peut-être mal choisi, ce n’est pas un livre à tendance science-fiction ou surnaturel. C’était plus en référence à l’atmosphère rendue, très « par-dessus le toit ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>