Lauréat du Prix Wepler 2014 : le Soleil de Jean-Hubert Gaillot

Prix Wepler La Poste 2014
Lundi 10 novembre, le prix Wepler-Fondation La Poste a été décerné à Jean-Hubert Gailliot, pour son livre Le Soleil aux éditions de L’Olivier.

Le jury a également décerné une mention spéciale à Sophie Divry, pour La condition pavillonnaire aux éditions Noir sur Blanc.

La Fondation La poste participe financièrement et verse au Prix Wepler la somme de 10.000 euros, et à l’auteur qui reçoit la mention spéciale, la somme de 3.000 euros.




Jean-Philippe Gaillot - Le Soleil - L'olivierJean-Hubert Gaillot
Le Soleil, présenté par les éditions de L’Olivier (ou lien direct site) :

Alexandre Varlop cherche Le Soleil, un manuscrit volé par des enfants, en 1961 à Mykonos. Depuis l’époque surréaliste, une légende circule auprès des initiés : ce serait, dit-on, un « absolu de la littérature ».
Où se trouve cet écrit ? Que contient-il ? Qui en est l’auteur ?
Déboussolé par ces questions, Varlop s’égare. Il se laisse détourner de son enquête par une jeune femme et revit sur l’île grecque des mythes très anciens. Il décide de se rendre à Palerme et se perd dans les bas-fonds de la ville, où il reçoit les confidences de deux frères, propriétaires d’un drôle de cabaret… Leurré par tous ceux qu’il rencontre, il a constamment l’impression qu’on se joue de lui. Ainsi se rapproche-t-il, pas à pas, mais par des voies imprévues, de ce qu’il cherchait vraiment.

Voyage fabuleux, sans équivalent dans la littérature française contemporaine, ce livre renoue avec la magie des grands romans d’aventures.

Sophie Divry - La condition pavillonnaire - Noir sur BlancSophie Divry
La Condition Pavillonnaire, présenté par les éditions Noir sur Blanc (ou lien direct site) :

La condition pavillonnaire nous plonge dans la vie parfaite de M.-A., avec son mari et ses enfants, sa petite maison. Tout va bien et, cependant, il lui manque quelque chose. L’insatisfaction la ronge, la pousse à multiplier les exutoires : l’adultère, l’humanitaire, le yoga, ou quelques autres loisirs proposés par notre société, tous vite abandonnés. Le temps passe, rien ne change dans le ciel bleu du confort. L’héroïne est une velléitaire, une inassouvie, une Bovary… Mais pouvons-nous trouver jamais ce qui nous comble ? Un roman profond, moderne, sensible et ironique sur la condition féminine, la condition humaine.

Les avis de Andrée, Clara, Séverine, Jostein, Vio.

Rappel, pour en savoir plus :

- La sélection du Prix Wepler 2014
- la sélection du Prix Wepler 2013

__________________________________
(Dernière mise à jour : 10/11/2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>