Lauréat du Prix Jean Giono 2014

Prix Jean Giono Jeudi 16 octobre 2014, le Prix Jean Giono 2014 a été décerné à Fouad Laroui, pour Les tribulations du dernier Sijilmassi aux éditions Julliard.




Faoud Laroui - Les tribulations du dernier Sijilmassi - Julliard

La présentation du livre par les éditions Julliard (ou lien direct site) :

Un ingénieur marocain décide du jour au lendemain de rompre avec son mode de vie occidentalisé.
Une tentative de retour aux sources semée d’embûches et à l’issue plus qu’incertaine…

Adam Sijilmassi revenait d’Asie ou il avait négocié brillamment la vente de produits chimiques marocains. Alors qu’il survolait la mer d’Andaman, il se posa soudain une question dérangeante : « Que fais-je ici ? » Pourquoi était-il transporté dans les airs, à des vitesses hallucinantes, alors que son père et son grand-père, qui avaient passé leur vie dans les plaines des Doukkala, n’avaient jamais dépassé la vitesse d’un cheval au galop ? Ce fut une illumination. Il décida de renoncer à cette vie qui ne lui ressemblait pas, se résolut à ne plus jamais mettre les pieds dans un avion et à changer totalement de mode de vie. Funeste décision !

Arrivé à l’aéroport de Casablanca, il entreprit de rejoindre la ville à pied, ce qui lui valut de rentrer chez lui encadré par deux gendarmes. Dès que sa femme comprit ce qu’il voulait faire, elle retourna vivre chez sa mère, en emportant le chat. À peine avait-il donné sa démission que son employeur le mettait à la porte de son appartement de fonction. Qu’importe, il ne céderait pas. Il se débarrasserait de cette défroque d’ingénieur, nourri au lait du lycée français de Casablanca. Il viderait sa tête de tout ce fatras de fragments de littérature française qui lui compliquait la vie. Il redeviendrait le Marocain authentique qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être. Il partit (à pied…) vers son village natal. Fatale décision ! Certes, il redécouvrit la bibliothèque de son grand-père et dévora la littérature et la philosophie qu’avaient produites quelques génies au temps béni de l’Andalousie arabe. Mais, dans son village, personne ne comprenait pourquoi un ingénieur de Casablanca venait s’enfermer dans la maison délabrée de sa famille. Était-il un fou ? Ou un perturbateur ? Un prophète ? Fallait-il l’abattre ou le vénérer ?

Fouad LAROUIDans son style inimitable, Fouad Laroui nous entraîne à la suite de son héros dans une aventure échevelée et picaresque ou se dessine en arrière-plan une des grandes interrogations de notre temps : qui saura détruire le mur que des forces obscures sont en train d’ériger entre l’Orient et l’Occident ?

Quelques petits rappels sur le Prix Jean Giono ?
- la 1ère sélection du Prix Jean Giono 2014 ou alors …
- la 2ème sélection du Prix Jean Giono 2014

- On se rappelle que le Prix Jean Giono 2013 a été décerné à Pierre Jourde

- Fouad Laroui rejoint la liste de tous les lauréats du Prix Giono.

___________________________________
(Dernière mise à jour : 17/10/2014)

2 réflexions au sujet de « Lauréat du Prix Jean Giono 2014 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>