Lauréat du Prix Interallié 2014 : Mathias Menegoz

Prix Interallié Jeudi 20 novembre 2014, c’est un premier roman qui remporte le Prix Interallié 2014 : Bravo à Mathias Menegoz, lauréat avec Karpathia, un roman historique qui se déroule en Transylvanie au 19e siècle, publié aux éditions P.O.L.

Mathias Menegoz et le chemin des prix littéraires :

La bataille a été rude cependant. C’est seulement au cinquième tour de scrutin qu’il remporte le prix grâce à 6 voix. Simonetta Greggio suivait juste derrière avec 4 voix, pour son livre Les Nouveaux Monstres (chez Stock).

A noter quand même que Karpathia a été remarqué par plusieurs jurys et était en lice pour le Prix Goncourt 2014, le Prix Wepler, mais aussi le Prix Jean Giono, et dans le trio finaliste du Grand prix du roman de l’Académie française 2014.

Il a également passé le 2e tour du Prix des Libraires 2015.

Mathias Menegoz a 46 ans (il est né en 1968). Il suit des études scientifiques, jusqu’à son doctorat, mais ne continuera pas dans la recherche. Il préfèrera choisir la voix de l’écriture.

Mathias Menegoz - Karpathia - POLLa présentation de Karpathia par les éditions P.O.L (ou lien direct site) :

Un château fort au bord d’un lac, entouré de montagnes et de grandes forêts…
C’est ce dont rêve le comte Alexander Korvanyi.
En 1833 ce capitaine hongrois quitte brutalement l’armée impériale pour épouser une jeune autrichienne, Cara von Amprecht. Aussitôt, il part de Vienne avec elle, pour aller vivre aux confins de l’Empire sur les terres de ses ancêtres.
Loin du folklore gothique, la Transylvanie de 1833 est une mosaïque complexe, peuplée de Magyars, de Saxons et de Valaques. D’un village à l’autre, on parle hongrois, allemand ou roumain ; on pratique différentes religions, on est soumis à des juridictions différentes. À l’époque où chaque communauté invente son identité nationale, le régime féodal est toujours en vigueur et des crimes anciens sont parés de vertus nouvelles. La région est une poudrière où fermentent les injustices, les vieilles haines, les trafics clandestins, les légendes malléables et les rêves nouveaux.
Dès leur arrivée, les époux Korvanyi sont confrontés à une série de crises allant bien au-delà des problèmes de gestion d’un vaste domaine longtemps abandonné à des intendants. Avec leurs ambitions et leur caractère, ils sont entraînés beaucoup plus loin qu’ils n’avaient imaginé.
En découvrant les beautés et les dangers des forêts de Transylvanie, Alexander et Cara se révèlent l’un à l’autre et atteignent ensemble les frontières incertaines de la puissance et du crime.

À Budapest, en fréquentant une branche de sa famille, des Souabes du Danube, Mathias Menegoz s’est intéressé aux communautés de la Mitteleuropa qui ont coexisté à l’ombre des empires. En Transylvanie, en croisant plus de carrioles tirées par des chevaux que de véhicules à moteur, il a eu l’impression de voyager plus loin dans le temps que dans l’espace. Après quelques mois de recherches à la bibliothèque nationale autrichienne, il avait les ingrédients d’un roman exotique à plusieurs titres : la Transylvanie historique est peu connue en occident. La Transylvanie féodale des années 1830 est très différente de l’occident des débuts de la révolution industrielle, des chemins de fer, des états-nations homogènes, des constitutions libérales.
Loti a raconté « l’Inde sans les Anglais » ; Mathias Menegoz a voulu montrer la Transylvanie sans les vampires : bien plus complexe et belle que l’image imposée par un folklore galvaudé – et presque aussi étrange et violente. Il s’intéresse ici à la manière dont les mythes se cristallisent, au substrat sur lequel ils prospèrent plus qu’à un canon recyclé ad nauseam.

Rappels :

- le lauréat du Prix interallié 2013
- et toujours, par curiosité, la liste de tous les lauréats du Prix Interallié.

___________________________________
(Dernière mise à jour : 22/11/2014)

2 réflexions au sujet de « Lauréat du Prix Interallié 2014 : Mathias Menegoz »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>