L’Astragale – Anne Caroline Pandolfo, Terkel Risbjerg

Anne Caroline Pandolfo - L'Astragale - Sarbacane

L’Astragale, qui vient de sortir dans les salles de cinéma, est une adaptation d’un roman d’Albertine Sarrazin publié il y a 50 ans (1965), qui a d’abord fait l’objet d’une adaptation BD en 2003.

L’astragale, c’est le petit os que se casse la jeune Anne en s’évadant de prison. Difficile d’aller bien loin ainsi. Elle va rencontrer Julien, aussi perdu qu’elle, dont elle va tomber amoureuse, et qui va l’aider à se cacher.

Mais Julien est un petit voyou qui n’est pas très solide, et qui va se faire prendre. C’est la fin des années 50. Complètement paumée, Anne va tenter de s’en sortir par tous les moyens. Elle est obligée de perpétuellement se planquer, d’accepter beaucoup de choses pour pouvoir s’en sortir, faire des rencontres plus ou moins agréables, se prostituer, et essayer de remontrer la pente, en attendant et espérant le retour de Julien.

Les illustrations de cette bande dessinée ne m’ont pas beaucoup plu, et cette adaptation en noir et blanc ne m’a pas enthousiasmée. Elle n’a provoqué aucune émotion, je l’ai trouvé parfois trop vulgaire, tant dans les propos que dans les traits de graphisme.

En revanche, cette histoire m’a intriguée, et m’a donnée envie de découvrir Albertine Sarrazin (1937-1967) et son roman autobiographique l’Astragale. En bref, Albertine Sarrazin est une jeune fille abandonnée, violée, puis qui va devenir « braqueuse », prostituée et va passer plusieurs années en prison avant de mourir à l’âge de 29 ans des suites d’une opération ratée. Une vie trop courte intensément vécue. Dommage que l’adaptation BD n’a pas réussi à rendre cette intensité.

Peut-être que l’adaptation ciné est mieux réussie ?

Astragale - Brigitte Sy L’Astragale
Réalisé par Brigitte SY
Sortie : 8 avril 2015

Avec Leïla Bekhti, Reda Kateb.

Adapté également en 1968 par le réalisateur Guy Casaril, avec Marlène Jobert dans le rôle d’Anne.



La présentation des éditions Sarbacane :
(ou lien direct site Sarbacane)

L’héroïne de ce roman, Anne, 19 ans, se brise un petit os de la cheville joliment nommé astragale, en sautant le mur de la prison où elle est incarcérée pour braquage. Anne court toujours, se planque, se prostitue, qu’importe, elle a rencontré Julien, petit voyou qu’elle aime éperdument. À l’arrestation de Julien, Anne se prostitue, mettant de l’argent de côté pour vivre, un jour peut-être, heureuse, avec lui…

Pour en savoir plus, le site de Anne-Caroline Pandolfo.

Prix SNCF du polar

Anne-Caroline PANDOLFO et Terkel RISBJERG
L’Astragale
Sarbacane, octobre 2013, 208 pages

Astragale - Planche

12 réflexions au sujet de « L’Astragale – Anne Caroline Pandolfo, Terkel Risbjerg »

    • Ce n’est pas faux, ma fin de semaine est moins enthousiaste que mon début de semaine, heureusement que le weekend était là pour rattraper tout ça ;-)

  1. J’ai vu le film cette semaine, qui m’a bien plu, meme si j’ai toujours du mal avec Leila Bekhti…il donne en totu cas envie de s’interesser à Albertine Sarrazin et à son oeuvre.

  2. elle m’a fait de l’oeil à la bibli, je trouvais ce noir et blanc de la couverture magnifique.
    J’irai peut-être y voir , malgré ton avis plus que mitigé ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>