La vie devant ses yeux – Laura Kasischke

Laura Kasischke - La vie devant ses yeux - Livre de poche

Deux jeunes filles se trouvent ensemble, dans les toilettes du Lycée, lorsqu’elles entendent un tac-a-tac-a-tac intriguant. Le rire ne durera qu’un bref instant ; quand Michael Patrick entre avec son arme, en demandant laquelle des deux il doit tuer, le cauchemar devient réalité. L’une se dévoue ; le canon sur la tempe, la jeune fille visée flanchera : « tue-là, ne me tue pas ».

Qui est Diane McFee, la mère de famille de quarante ans dont on suivra dans les pages suivantes la vie quotidienne, le rituel du petit déjeuner, le trajet pour amener sa fille Emma à son école privée ? C’est la question que se pose le lecteur tout au long de la lecture de ce quotidien qui déraille : Diane voit des choses qui ne semblent pas exister, confond le passé et le présent, le réel et l’irréel, en se rappelant son passé d’adolescente, les bêtises et discussions des deux jeunes lycéennes avant l’instant qui fera tout basculer.

La tension est latente à chaque page, on ne comprend pas ce qui cloche, mais c’est sûr, la situation n’est pas normale, il y a un os. Le fantastique n’est pas loin, mais on s’interroge, on ne sait pas trop. La relation familiale est tendue de petits riens qui paraissent bizarres, Diane et Emma ne semblent pas toujours se comprendre, Diane et Paul semblent un couple conventionnel …

On se dit bien que le drame de l’adolescence est la raison de ces « hic » et « grrrr » qu’on entend dans cette mécanique familiale quotidienne mal huilée et dans le déroulé passé de la vie personnelle de Diane qui grince de plus en plus. Mais il faudra attendre la cinquième partie pour que la tension atteigne son point culminant, et qu’on comprenne en quelques mots ce mystère qui nous tenaille tout au fil des pages.

Laura Kasischke, dans ce troisième roman traduit en France, est déjà maître de son style et de sa marque de fabrique, insiste sur les choses qui coincent, oscille entre fantastique ou réalité, décortique les failles personnelles et les relations familiales, comme on le retrouve par exemple dix ans plus tard, dans Esprit d’hiver, dans un style envoûtant et poétique qui enchante.

Film
La vie devant ses yeux a été adapté au cinéma par Vadim Perelman.
Principales actrices : Uma Thurman (Diane) et Evan Rachel Wood.
Sortie française : septembre 2008

Laura Kasischke - la vie devant ses yeux - Christian BourgeoisLaura KASISCHKE, La vie devant ses yeux
Traduit de l’anglais par Anne Wicke
Parution : Mai 2002 – Christian Bourgois / Avril 2014 – Livre de Poche)
Original : 2002, The Life Before Her Eyes

____________________________________
(Dernière mise à jour : 07/04/2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>