La petite lumière – Antonio Moresco

Antonio Moresco - La petite lumière - Verdier

Avec La petite lumière, Antonio Moresco éclaire son petit roman entre fable et conte d’une grande lumière douce et mystérieuse. Laissez-vous transporter sans hésiter.

Le pitch est simple. Un homme se retrouve dans un hameau déserté. Il remarque au loin une petite lumière qui s’allume tous les soirs à la même heure. Il s’interroge sur son existence, sur sa raison d’être, et décide d’aller à sa découverte.

Il se dégage de ce petit livre un souffle magique, celui de la fable, du conte, de la légende et du merveilleux. Cette petite lumière que le narrateur regarde tous les soirs, cette petite lumière de l’au-delà, c’est la petite lumière de l’espoir, de l’attente, du futur.

Le narrateur va donc partir à sa recherche, se renseigner, aller dans les bois, jusqu’à faire la rencontre d’un petit garçon, qui vit dans une petite cabane, qui fait la vaisselle et ses devoirs. Ce garçonnet est craquant, touchant, le narrateur – comme le lecteur – va avoir envie de le connaître, d’en savoir plus, sans le brusquer, de découvrir ce petit être qui semble plein de joie de vivre, et en même temps, sorti tout droit d’un livre de Dickens.

J’ai été happée par la forte relation d’amitié qui va se nouer entre ces deux hommes de deux générations différentes, transportée par cette langue envoûtante aux limites du fantastique, j’ai aimé les questionnements du narrateur, sa solitude, son ouverture d’esprit et sa curiosité.

J’ai surtout adoré l’ambiance de ce petit roman, qui m’a emportée dans un monde enchanteur de celui de la légende et de la fable, qui m’a fait frissonner, sourire et espérer. Une première découverte vraiment réussie de cet auteur italien.

Les avis d’Hélène et Noukette.

Lu dans le cadre du Challenge Italie, organisé par Eimelle.


Les premières lignes de La petite lumière :

Je suis venu ici pour disparaitre, dans ce hameau abandonné et désert dont je suis le seul habitant. Le soleil vient tout juste de s’effacer derrière la ligne de crête. La lumière s’éteint. En ce moment, je suis assis à quelques mètres de ma petite maison, face à un abrupt végétal.

La présentation des éditions Verdier :
(légèrement différente sur la 4e de couverture que sur le site)

« Je suis venu ici pour disparaître, dans ce hameau abandonné et désert dont je suis le seul habitant » : ainsi commence La Petite Lumière. C’est le récit d’un isolement, d’un dégagement mais aussi d’une immersion. Le lecteur, pris dans l’imminence d’une tempête annoncée mais qui tarde à venir, reste suspendu comme par enchantement parmi les éléments déchaînés du paysage qui s’offrent comme le symptôme des maux les plus déchirants de notre monde au moment de sa disparition possible.

L’espace fait signe par cette petite lumière que le narrateur perçoit tous les soirs et dont il décide d’aller chercher la source. Il part en quête de cette lueur et trouve, au terme d’un voyage dans une forêt animée, une petite maison où vit un enfant. Il parvient à établir un dialogue avec lui et une relation s’ébauche dans la correspondance parfaite des deux personnages. Cette correspondance offre au narrateur l’occasion d’un finale inattendu.
La petite lumière sera comme une luciole pour les lecteurs qui croient encore que la littérature est une entreprise dont la portée se mesure dans ses effets sur l’existence


Antonio MORESCO
La petite lumière
Traduit de l’italien par Laurent Lombard
Verdier, septembre 2014, 128 pages.

16 réflexions au sujet de « La petite lumière – Antonio Moresco »

    • Comme je te comprends ! C’est peut être ton avis aussi qui m’avait convaincue, je ne note pas tout, alors j’oublie, mais une chose est certaine, c’est grâce aux blogs :-)

    • Il a en effet sorti un livre récemment, « Les incendiés », mais d’après les avis lus, « La petite lumière » est plus forte et plus enchanteresse, et je suis d’accord sur ce point !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>