L’hôte secret – Joseph Conrad

Joseph Conrad - L'Hôte secret - Folioplus classiquesCoup de coeur !

L’hôte (ou le compagnon) secret, selon les traductions, est une nouvelle de Joseph Conrad, publiée pour la première fois en 1910, qu’il a écrite après s’être inspiré d’une rencontre réelle qu’il avait faite sur un bateau.

Le nouveau capitaine du navire, un jeune homme semblant gentil et avec peu d’autorité, déconcerte un peu son équipage, à qui il vient d’accorder relâche prenant lui-même le quart. Alors qu’il se trouve seul sur le bateau, il voit apparaître un homme dans l’eau, qui tente de se sauver. Celui-ci lui avoue s’être enfui d’un autre navire et avoir tué un homme. Le capitaine accepte de le cacher dans sa cabine.

J’ai vraiment adoré l’histoire elle-même de ce jeune capitaine, qui va accepter de cacher cet inconnu dans sa cabine, à l’insu des autres membres de l’équipage, comme s’il s’isolait lui-même des autres, comme s’il se sauvait lui-même de quelque chose d’indéterminée. Conrad réussit à créer une relation entre les deux hommes très forte, qui ne va pourtant exister que dans un quasi silence, par le biais de regards, de silence, et très peu par des dialogues.

En plus, cette nouvelle se lit comme un policier, le suspens et la tension sont perpétuellement présents. On se trouve presque dans un double huis clos nocturne. D’abord celui du bateau, puis ensuite, celui de la cabine dans le bateau. La tension qui en résulte est d’autant plus forte. Conrad réussit à installer une peur latente d’être découvert, chaque décision ou chaque acte semble être réalisé sur le fil du rasoir, et l’on se demande perpétuellement comment cela va bien pouvoir finir.

A vous de le découvrir !

Les premières lignes de L’hôte secret :

A ma droite, des rangées de piquets semblaient un mystérieux réseau de palissades de bambou à demi submergées, divisant d’incompréhensible façon le domaine des poissons tropicaux, et donnant par son aspect irrégulier l’impression d’avoir été à jamais abandonné par quelque tribu nomade de pêcheurs partie désormais à l’autre bout de l’océan, car, à perte de vue, on ne distinguait aucune habitation.

La présentation des éditions Folio :
(ou lien direct Site Gallimard)

Dans Folioplus classiques, le texte intégral, enrichi d’une lecture d’image, écho pictural de l’œuvre, est suivi de sa mise en perspective organisée en six points :

– Vie littéraire : De la nouvelle
– L’écrivain à sa table de travail : Conrad et le récit de mer
– Groupement de textes thématiques : Moi et l’autre
– Groupement de textes stylistiques : Les mots de la mer
– Chronologie : Joseph Conrad et son temps
– Fiche : Des pistes pour rendre compte de sa lecture

Recommandé pour les classes de collège.

Challenge un classique par moisA year in EnglandJoseph CONRAD
L’hôte secret
Traduit de l’anglais par Gérard Jean-Aubry
VO : 1910, The Secret Sharer

2 réflexions au sujet de « L’hôte secret – Joseph Conrad »

  1. Ah, tu me tentes, ce billet tombe à point alors que je me dis qu’il est temps que je lise Conrad, envie de rencontrer enfin sa plume ( oui,  » au coeur des ténèbres  » m’attend déjà, je sais, je sais … :))

    • Moi non plus je n’ai pas lu « Au coeur des ténèbres » ;-) C’était une découverte, et je m’attendais à une lecture un peu « ça va être difficile », alors que c’était juste du bonheur pur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>