L’exercice de la médecine – Laurent Seksik

Laurent SEKSIK - L'exercice de la médecine - Flammarion

Dans L’exercice de la médecine, c’est de père en fils ou en fille que la vocation dans cette famille juive se transmet, ou presque, depuis plusieurs générations. Un récit familial qui fait voyager le lecteur à travers un siècle d’exil, de la Russie à Paris.

La première partie annonce Ludichev 1904 – Paris, 2015. C’est dans un va et vient permanent que nous suivrons en parallèle l’histoire des ancêtres Kotev du début des années 1900 et celle de la petite-fille Léna, cancérologue, qui vit et travaille un siècle plus tard à Paris.

La médecine comme héritage. La médecine qui se transmet coûte que coûte, sauf quand le destin s’en même. Pavel Alexandrovitch, l’ancêtre de Léna, exerçait comme médecin à la fin du XIXe siècle en Russie. Nous suivrons son fils Mendel, qui se retrouve en Allemagne, comme beaucoup d’autres émigrés juifs, Tobias, et ainsi de suite, dans une petite saga familiale qui nous fait revivre avec intérêt une partie du XXe siècle.

Bien sûr, les pogroms sont passés par là, la seconde guerre mondiale, les injustices, les douleurs, les exécutions, les nazis, Laurent Seksik nous rappelle aussi l’épisode du « complot des blouses blanches », une histoire familiale qui se construit avec la grande Histoire.

Les personnages sont intéressants, en particulier celui de Léna, une femme indépendante, forte mais fragile aussi, d’une grande humanité et qui déborde d’amour pour son père. Elle s’interroge sur sa profession, sa dimension philosophique et psychologique aussi. Laurent Seksik est également médecin, c’est pour cela certainement qu’il réussit à transmettre cet intérêt pour la médecine, avec les doutes et les contradictions que cela comporte, et qu’il réussit à être si juste dans ses propos.

Même si ce livre est beaucoup moins prenant que son précédent roman, le très réussi Le cas Eduard Einstein (un coup de coeur !), la narration est portée par un style fluide et impeccable, qui rend cette lecture très agréable.


Les premières lignes :
(Lire un extrait plus long)

Le plus souvent, quand elle avait terminé sa matinée de consultations, le docteur Léna Kotev avait le sentiment d’avoir dit la vérité, pas toute la vérité, bien entendu, mais la plus grande part audible par l’interlocuteur assis en face d’elle et dont la vie allait basculer en l’espace d’un instant.

La présentation des éditions Flammarion :

Léna Kotev est cancérologue à Paris. Elle descend d’une longue lignée de médecins: Pavel Alexandrovitch exerça dans la Russie tsariste, Mendel fut professeur dans le Berlin des années 1920, Natalia fut victime, sous Staline, de l’affaire du complot des Blouses blanches. Loin des glorieux combats, Léna rêve de se soustraire à la légende familiale. Mais peut-on échapper à un destin inscrit dans une mythologie qui nous dépasse? Comme dans ses précédents romans, Laurent Seksik entremêle les destinées, les personnages illustres et anonymes, l’intime et l’Histoire. À la fois quête contemporaine et traversée du siècle, L’Exercice de la médecine tend un miroir à notre époque et célèbre l’art de guérir et le refus de la fatalité.


Laurent SEKSIK
L’exercice de la médecine
Flammarion, août 2015, 352 pages.
J’ai Lu, janvier 2017

4 réflexions au sujet de « L’exercice de la médecine – Laurent Seksik »

Répondre à Edyta Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>