L’été diabolik – Smolderen & Clérisse

thierry-smolderen-alexandre-clerisse-lete-diabolik-dargaud

Dans la sélection des BD du Prix SNCF du Polar 2017, L’été diabolik illustre parfaitement la rencontre réussie sur mode thriller du duo scénariste belge Smolderen et dessinateur français Clérisse.

Nous sommes à la fin des années 1960, Antoine passe des vacances avec son père, il joue au Tennis avec Eric, à l’aise et sûr de lui, il va rencontrer Joan une jeune américaine très disponible, recroiser Michèle son amour transi d’enfance … Ses vacances sembleraient presque normales si l’entrée en matière ne laisserait pas planer un doute étrange. Une engueulade incompréhensible, la référence à un espion russe, des attitudes étranges, des cigarettes qui se fument la nuit, des événements bizarres dans ce contexte de vacances qui devrait être détendu et sans souci.

Il existe une réelle tension et une ambiance instable qui fonctionne très bien. Comme Antoine, on s’interroge, on détaille chaque image, chaque page pour ne rien rater. Le côté suspens s’associe très bien également avec la confusion des sentiments qui s’empare d’Antoine, en plein passage de l’adolescence à l’âge adulte, qui veut rencontrer une fille, qui ne sait comment réagir face à « l’amour de sa vie », qui s’interroge sur le monde des adultes, ne comprend pas son père.

Et puis, si le scénario fonctionne très bien, c’est sans compter les illustrations ultra colorées, avec des couleurs vives et lumineuses qui se côtoient et rappellent parfaitement les années 1960. Le dessin est précis et net, et s’oppose ainsi à l’ambiance un rien mystérieuse et au malaise que l’on ressent de plus en plus.

Sans compter le dénouement que vous prenez en pleine tête, sans l’avoir vu venir, ou peut-être seulement en peu. Car l’avancée dans l’histoire est savamment et subtilement dosée, pour que derrière les pages que l’on tourne sans s’arrêter, on se questionne sans trop savoir …

Prix Littéraires :
Prix SNCF du Polar SNCF 2017 – sélection en catégorie BD


Feuilleter la BD

La présentation des éditions Dargaud :

Un agent secret sorti de nulle part, un accident dramatique, une fille troublante et la disparition de son père, le tout en deux jours… Pour Antoine, 15 ans, l’été 1967 sera celui de toutes les découvertes. Après Souvenirs de l’empire de l’Atome, les auteurs proposent un nouveau cocktail détonant et jouissif : un scénario particulièrement haletant, entre espionnage et littérature, passé au mixeur graphique de Clérisse qui, cette fois, mélange les références des fumetti à David Hockney.


Un été diabolik
Thierry Smolderen & Alexandre Clérisse
Dargaud, janvier 2016, 168 pages.
A partir de 12 ans

6 réflexions au sujet de « L’été diabolik – Smolderen & Clérisse »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>