L’Essai – Nicolas Debon

Nicolas Debon - L'essai - Dargaud

Très intéressante cette BD, sur une expérience réelle de création par Fortuné Henry, d’une colonie libertaire au début du XXe dans la forêt des Ardennes, appelé :
l’Essai.

Un début accrocheur avec de grandes bandes en noir et blanc, des phrases plus poétiques qu’anarchistes, des déclarations idéalisées dans le but de « marcher à la conquête d’un meilleur devenir ». Un objectif qui fait mouche.

Des hommes empreints de liberté, d’autonomie, prêts à se lancer dans une aventure idéalisée, mais qui a eu le mérite de fonctionner, pendant un certain temps. Une idée, une certitude est comme un rêve, qui mérite d’être tenté.

Tout ce que nous avons fait ici l’a été sans qu’un ordre soit donné.

Nous vivons sans Dieu, sans patrie, sans maître, libres avec la sensation de vivre ce que nous souhaiterions avoir vécu.

L’histoire est racontée simplement, à partir de l’arrivée à Aiglemont le 14 juin 1903 de Fortuné Henry. Si la réticence est la première réaction des habitants du coin, elle ne dure pas longtemps. Une grande partie de « camarades » vont entendre ses paroles libertaires et vont venir à ses côtés pour construire les bâtiments, labourer les champs, travailler pour créer cette communauté communiste anarchiste.

Les couleurs ocres s’associent très joliment au texte et donnent le sentiment qu’une certaine douceur, alors que le travail est dur, qu’il se fait dans le froid, que les tensions vont commencer à s’installer, que des familles vont douter et quitter Aiglemont. Le dessin est stylisé et artistique, et ressemble beaucoup à une succession de petites peintures, de tableaux travaillés avec une volonté ressentie de transmission d’un sentiment de beauté.

La BD se termine par un rappel historique, illustré par des photographies d’époque des bâtiments, du lieu et de certains membres de cette communauté anarchiste. Une bande dessinée vraiment intéressante entre essai et BD historique, dans des jolies tonalités. Une très belle découverte.

Se promener sur le Blog de Nicolas Debon

La 4e de couverture des éditions Dargaud :
(ou présentation différente sur le site Dargaud)

En 1903, un homme muni de quelques outils fait halte dans un vallon solitaire de la forêt des Ardennes. Bientôt, des camarades ouvriers, repris de justice, libertaires, vont le rejoindre, portés par le même rêve de bâtir un monde meilleur. C’est le début de l’Essai

Après La Tour des géants et L’Invention du vide, Nicolas Debon propose un magnifique album inspiré d’une histoire vraie, un témoignage émouvant qui reste d’une troublante actualité.

Nicolas DEBON
L’Essai
Dargaud, Mai 2015, 88 pages
Age : Recommandé à partir de 16 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>