L’Aveuglement – José Saramago

José SARAMAGO - L'aveuglement - Points Coup de coeur !

Prix Nobel de littérature 1998, Saramago est particulièrement époustouflant avec L’Aveuglement, ce roman dans lequel une épidémie répand soudain la cécité. La première personne à perdre la vue est le Docteur. D’autres suivront. C’est la panique.

Ce roman est génial parce qu’il prend aux tripes en quelques phrases, simplement car un homme soudain, dans sa voiture, ne voit plus. La maladie est là, contagieuse, elle peut toucher tout le monde. Les premières personnes aveugles vont être mises en quarantaine dans un hôpital. Le drame est posé et le roman maintiendra une tension dramatique constante page après page.

Ce roman est brillant parce qu’il est tenu par une écriture magnifique. Il ne faut pas se laisser rebuter par l’écriture petite et serrée qui, il faut l’avouer, n’est pas accrocheuse au premier coup d’oeil. La qualité du texte fait très vite oublier cette densité dans la mise en page. Elle semble d’ailleurs servir l’histoire elle-même, les personnes s’entassant dans cet hôpital qui ne peut accueillir tout le monde, manquent de place et d’espace…

Ce livre est un grand roman car derrière son côté apocalyptique, il interroge finement l’humain dans ses peurs les plus primaires, ses instincts animal, son besoin d’être aidé et guidé, de garder espoir, ses capacités de supporter. Une seule personne gardera la vue, la Femme du Docteur. L’unique, celle qui a la foi, qui voit la réalité, qui guide les Hommes est une femme. Les métaphores et les allégories sont nombreuses. Et puis, les personnages ont une présence incroyable, des réactions difficilement imaginables et il faut préciser aussi que les moments de honte, de peur, de crainte, d’abnégation sont infiniment bien rendues. Toute la partie en huis clos étouffant et paniquant s’insère dans les pores de la peau.

Une merveille de lecture post-apocalyptique.

Prix littéraire :
Prix Nobel de Littérature 1998

Adaptation : le roman a été adapté au cinéma en 2008 par le réalisateur Fernando Meirelles, de manière très fidèle, sous le titre Blindness. Les deux principaux acteurs sont Mark Buffalo et Julianne Moore dans les rôles respectifs du Docteur et de la femme du Docteur.


Les premières lignes de L’aveuglement :

Le disque jaune s’illumina. Deux voitures devant accélérèrent avant que le feu rouge ne s’éclaire. La silhouette de l’homme vert apparut au passage clouté. Les passants qui attendaient commencèrent à traverser la rue en marchant sur les bandes blanches peintes sur la couche noir d’asphalte, il n’y a rien qui ressemble moins à un zèbre, pourtant on l’appelle passage zébré.

La présentation des éditions du Seuil :

Un homme, assis au volant de sa voiture, attend devant un feu rouge. Il devient soudain aveugle. C’est le début d’une épidémie qui se propage à une vitesse fulgurante à travers toute tout le pays. En quarantaine dans un hôpital ou livrés à eux-mêmes dans la ville, privés de tout repère, les hordes d’aveugles devront faire face à ce qui, en l’homme, est le plus primitif : la volonté de survivre à n’importe quel prix. L’amour, la haine, la cruauté, l’indifférence, la peur, autant de passions qui nous aveuglent à partir desquelles José Saramago bâtit une inquiétante allégorie des temps que nous vivons.

Guidés par une femme, le seul être qui n’a pas été frappé par la « blancheur lumimeuse » et aveuglante, les personnages de ce magnifique et insolite roman connaîtront mille aventures tantôt dramatiques tantôt comiques avant de retrouver l’amour et la solidarité, ces humains valeurs que, voyant, ils avaient fini par par ne plus voir.


José SARAMAGO (1922-2010)
L’aveuglement
Traduit du portugais par Geneviève Leibrich
Seuil, Février 1997, 304 pages.
Points, Septembre 2008, 384 pages.
VO : 1995, Ensaio sobre a Cegueira

9 réflexions au sujet de « L’Aveuglement – José Saramago »

  1. J’avais démarré un roman de Saramago, pas continué (présentation trop dense sur la page?) mais je sais que je devrais bien essayer à nouveau

Répondre à Violette Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>