L’affaire Mayerling – Bernard Quiriny

Bernard QUIRINY - L'affaire Mayerling - Rivages

Finaliste du Grand Prix RTL Lire 2018, l’affaire Mayerling est un livre original et rempli d’humour, le rire affleure, c’est décalé, et ça fait sacrément du bien !

Mayerling, c’est une nouvelle résidence de standing. On comprend vite que le lieu sort de l’ordinaire et qu’il va se passer de drôles de choses. Une fois installés dans leurs logements, achetés sur plan, les résidents vont aller de déconvenues en déceptions.

Certains se mettent à déclencher d’étranges symptômes et à développer des comportements vraiment très inhabituels. Que se passe-t-il ? La résidence Mayerling a un petit côté démoniaque inattendue.

Un roman sous forme de dialogue entre deux amis, de constats journalistiques, de petits paragraphes vifs et enlevés. Les portraits assez caricaturaux semblent directement sorti d’une pièce de théâtre. C’est drôle sans jamais être lourd, et on assiste à une formidable débâcle, dont on ne cesse de se demander qu’elle est son origine.

C’est jubilatoire !

Et pour ceux qui pensaient se plonger dans un roman historique autour du meurtre/suicide du fils de Sissi l’Impératrice, ce n’est pas de cette affaire Mayerling dont s’empare Bernard Quiriny.


Les premières lignes de L’affaire Mayerling :

J’aime bien les publicités pour les programmes immobiliers. Je ne manque jamais de les admirer à la devanture des agences. Cette manie surprend mes compagnons de promenade, qui ne voient pas comme moi l’intérêt de tels dessins.

La présentation des éditions Payot Rivages :

Qu’arrive-t-il aux habitants du Mayerling ?
Cette résidence neuve de haut standing, aux occupants triés sur le volet, est une promesse de sérénité à laquelle succombent de nombreux acheteurs en quête de sécurité dans la petite ville de Rouvières. Mais derrière ses portes protégées par les digicodes, la vie se dérègle peu à peu. Les Lemoine, jeune couple dynamique, s’entredéchirent la rage au ventre. M. Paul rêve d’assassiner les bruyants locataires de l’étage supérieur. Une odeur pestilentielle s’échappe du logement de Mme Meunier. Mme Chopard voit le fantôme de sa mère. Et la très pieuse et honorable Mme Camy se retrouve soudainement rongée par le désir. Aléas incontournables de la vie en communauté ? À moins que le Mayerling ait décidé d’en finir avec ses résidents…

De situations cocasses en dérapages absurdes et incontrôlables, le narrateur retrace pour notre plus grand plaisir le naufrage d’une communauté aux tensions exacerbées. Véritable satire de l’urbanisme contemporain, ce roman aussi drôle que glaçant, héritier survolté de La Vie mode d’emploi de Perec et de La Trilogie de béton de J. G. Ballard dresse le portrait d’une société prisonnière de ses rêves de béton.


Bernard QUIRINY
L’affaire Mayerling
Rivages, janvier 2018, 300 p.

RL2018 n°5 – Challenge rentrée littéraire janvier 2018

6 réflexions au sujet de « L’affaire Mayerling – Bernard Quiriny »

  1. Moi qui ne suis pourtant pas fan de nouvelles, j’avais apprécié son recueil « Histoires assassines » (plus très sure du titre, mais bon…), que j’avais trouvé plutôt original. Je note donc ce roman !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>