Joseph – Marie-Hélène Lafon

Marie-Hélène Lafon - Joseph - Buchet Chastel

- Rentrée littéraire 2014 -

Joseph est un ouvrier agricole, la cinquantaine, seul et solitaire, qui nous raconte un peu sa vie, ses amours, ses souvenirs, son amour du travail, son amour de la terre, et puis le temps qui passe, et les choses qui changent, qu’il ne comprend pas toujours.

Cette première lecture de Marie-Hélène Lafon est une très belle découverte. Elle plonge en plein coeur du monde rural, avec bienveillance, douceur et chaleur.

Pourtant, la vie de Joseph n’a pas été facile, mais Joseph ne se plaint pas, il constate seulement, il raconte et remonte le fil de ses souvenirs.

Est-ce que mes origines familiales l’expliquent ? Peut-être, en tout cas, ce roman a énormément raisonné en moi. J’ai adoré la façon terrienne de Joseph de raconter l’amour des bêtes, des vaches, de la traite, du fromage à faire, de la vie quotidienne, avec son langage et ses expressions décalées.

Et puis, à côté de cet amour du travail, existent (existaient ?) ses amours pour Sylvie, pour son père, pour sa mère et son frère aussi, ce respect admiratif qu’il a développé envers ses patrons, la famille de substitution qu’il s’est choisie, la force des valeurs humaines qui se perdent, cette compréhension silencieuse et cette compassion des voisins qui se taisent lorsque Joseph sombre, sombre pendant près de quinze ans.

Le monde paysan est bien décrit, c’est le Cantal d’aujourd’hui, celui que Marie-Hélène Lafon a connu dans son enfance, ce sont les villages loin de la ville, avec des règles actuelles qui sont en passe de devenir ancestrales, c’est taiseux et rugueux, et en même temps, très respectueux.

Le style qui se partage entre la pensée rurale, la retenue littérature et la pudeur intime, donne à ce roman une très forte puissance humaine d’une part, une très grande intensité dans le rapport de Joseph aux autres, au temps qui passe, au monde qui évolue, aux constats des échecs passés et combats menés.

Ce livre m’a touchée, beaucoup, par sa beauté, par son style, par sa construction originale et, bien sûr, par son point final, que je ne dévoilerai pas bien sûr.

Lire aussi le très bel avis de Clara.

Prix Littéraires Finaliste du Prix Femina 2014
1ère sélection du Prix des Libraires 2015
1ère sélection du Prix Renaudot 2014
Sélection du Prix du Roman FNAC 2014

Les premières lignes de Joseph :

Les mains de Joseph sont posées à plat sur ses cuisses. Elles ont l’air d’avoir une vie propre et sont parcourues de menus tressaillements. Elles sont rondes et courtes, des mains presque jeunes, comme d’enfance et cependant sans âge.

Présentation des éditions Buchet Chastel (lien direct site) ou 4e de couverture :

Joseph est un doux. Joseph n’est pas triste, du tout. Joseph existe par son corps, par ses gestes, par son regard ; il est témoin, il est un regardeur, et peut-être un voyeur de la vie des autres, surtout après la boisson, après les cures. Il reste au bord, il s’abstient, il pense des choses à l’abri de sa peau, tranquille, on ne le débusquera pas.

Joseph est ouvrier agricole, dans une ferme du Cantal. C’est aussi le nouveau roman de Marie-Hélène Lafon, après « L’annonce » (2009) et « Les Pays » (2012).

Challenge RL 2014Marie-Hélène LAFON, Joseph
Parution : Août 2014, Buchet Chastel, 140 pages

___________________________________
(Dernière mise à jour : 01/11/2014)

8 réflexions au sujet de « Joseph – Marie-Hélène Lafon »

  1. Comme j’ai constaté que nos avis étaient souvent proches, je suis tentée, malgré le thème qui est loin de moi, loin de mes origines et loin de ma sensibilité. Pour autant je lis de plus en plus de choses sur l’univers rural et cela peut me toucher et ta chronique donne très envie…je jetterai donc un oeil à la bibli la prochaine fois!

    • Oui, j’ai remarqué aussi, je me suis dit qu’avec nos prénoms, cela s’expliquait ;-)
      Le grand intérêt du livre, c’est aussi la langue et l’originalité du style volontairement choisi par MHL. Bien que très différent, comme l’originalité stylistique de Charlotte t’a plu, ce n’est pas impossible que l’originalité de Joseph te plaise aussi !

    • Je te l’aurais bien prêté, mais il appartient à la bibliothèque ;-)
      Vas-y, je ne sais pas si tu as déjà lu cette auteure, mais si comme moi tu ne connais pas, tu risques d’être agréablement surprise

  2. Bonjour,
    fan de Christian SIGNOL depuis longtemps, ça me donne envie de le lire: terroir, travail rural, famille. Je le note, je le note…

    • Bonjour,
      Oui, on retrouve les thèmes de Christian Signol, mais dans ce livre, ce n’est pas une narration « classique », mais plus une espèce de monologue intérieur, de résurgence de souvenirs, qui croisent le présent.

  3. Si tu as aimé (je suis plus réticente, car je n’ai pas eu l’impression que cela se passait actuellement) tu vas adorer ses autres écrits, c’est sûr! N’hésite pas, j’ai aimé aussi!

    • L’histoire couvre une période de plusieurs dizaine d’années, mais nous ne sommes pas au début du XXe siècle. Je note ton conseil sur ses autres écrits que je ne connais pas, car je pense en effet que je vais adorer les autres. Merci du conseil :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>